Panoramic

Open d'Australie, Nadal - Berdych: Les 6 stats qui prouvent que ce n'était que l'ombre du grand Rafa

Les 6 stats qui prouvent que ce n'était que l'ombre du grand Rafa

Le 27/01/2015 à 14:24Mis à jour Le 27/01/2015 à 18:15

6-2, 6-0, 7-6. Pour sa première défaite face à Tomas Berdych depuis huit ans, Rafael Nadal n'a pas fait semblant de passer à côté. Le contexte : un tournoi du Grand Chelem. L'enjeu : une place en demi-finales. Et, bien sûr, le score : l'une des plus lourdes défaites encaissées par la Majorquin dans sa carrière. La preuve en chiffres.

Eurosport Player: Regardez jusqu'à 16 courts en LIVE

Voir sur Eurosport

9 x 6-0

Neuf : le nombre de 6-0 encaissés par le Majorquin dans le cadre du Grand Chelem, en treize ans de carrière. Avant Tomas Berdych, seul Andy Roddick (deuxième tour de l'US Open 2004) et Roger Federer (finale de Wimbledon 2006) avaient pu infliger une roue de bicyclette au Majorquin dans un tournoi majeur. Sur le circuit ATP, hors Grand Chelem, Julien Benneteau (Lyon 2004), Gaston Gaudio (Buenos Aires 2005), Guillermo Coria (Monte-Carlo 2005), Mikhaïl Youzhny (Chennai 2007), Lukas Lacko (Doha 2011), Andy Murray (Rotterdam 2009, Tokyo 2011) et Roger Federer, encore (Hambourg 2007, Masters 2011), ont aussi passé un 6-0 à Rafa. Curiosité statistique : nettement dominé dans le face-à-face, le Suisse a pourtant réussi plus de 6-0 contre Nadal qu'il n'en a encaissé (un seul, en finale de Roland-Garros 2008). A noter enfin que l'intense rivalité entre Nadal et Djokovic n'a jamais débouché sur le moindre 6-0, en 114 manches disputées !

Rafa, ce n'est plus carré

Huitième de finale à Wimbledon, forfait à l'US Open, quart de finale à l'Open d'Australie. C'est peu dire que l'on n'a pas beaucoup vu à son avantage - pas beaucoup vu tout court - Rafael Nadal lors des derniers Grands Chelems. Trois Grands Chelems où l'Espagnol est absent du dernier carré ? En soi, c'est récent : Wimbledon 2012 (Lukas Rosol), US Open 2012 et Australie 2013 (forfaits). Mais si l'on ne compte que les tournois majeurs où il s'est aligné, Nadal n'avait pas connu deux éliminations successives avant les demies depuis l'enchaînement US Open 2006 (Youzhny) - Open d'Australie 2007 (Gonzalez). Au temps où ces joueurs, au même titre que Berdych, lui posaient encore de larges problèmes.

Le petit huit

Le nombre de jeux inscrits par Rafael Nadal face à Berdych. Ce qui en fait l'une de ses plus lourdes défaites en Grand Chelem, non loin de la demi-finale contre Juan Martin del Potro à l'US Open 2009 (6 jeux marqués), de la demie contre Jo-Wilfried Tsonga à l'Open d'Australie 2008 (7 jeux) et d'un deuxième tour à l'US Open 2004 contre Andy Roddick (7 jeux aussi).

17 et stop

Dix-sept : le nombre de défaites consécutives de Tomas Berdych face à Rafael Nadal avant ce match. Ex-bête noire en puissance du Majorquin (à la fin 2006, il menait 3-1 au face-à-face), le Tchèque s'était transformé depuis en souffre-douleur, enchaînant 17 défaites en huit ans. 17 défaites d'affilée ? C'est un record en la matière, partagé avec les Américains Vitas Gerulaitis (contre Bjorn Borg), Tim Mayotte et... Jimmy Connors, à chaque fois devant Ivan Lendl.

Berdych, comme Tsonga

Amis frappeurs, bonjour : Tomas Berdych est devenu le deuxième joueur, après Jo-Wilfried Tsonga, à pouvoir s'enorgueillir d'avoir battu Roger Federer, Rafael Nadal, Novak Djokovic et Andy Murray. Le carré d'as de Berdych : Murray à Roland-Garros 2010, Federer à Wimbledon 2010 et US Open 2012, Djokovic à Wimbledon 2010 et donc Nadal à l'Open d'Australie 2015.

29%... seulement

Comme le pourcentage de points marqués par l'Espagnol sur sa seconde balle de service contre Berdych. Soit 6 sur 21 disputés. A noter 6 doubles fautes, aussi. Simple manque de rythme - il ne jouait après tout que son treizième match sur les six derniers mois -, ou... cause plus profonde renvoyant à ses soucis de santé des derniers mois ? Il faudra attendre le retour de l'Espagnol sur sa terre battue chérie, à Rio de Janeiro puis Buenos Aires, pour avoir un début de réponse.

Tomas Berdych et Rafael Nadal - Open d'Australie 2015

Tomas Berdych et Rafael Nadal - Open d'Australie 2015AFP

0
0