AFP

Open d'Australie : Le premier exploit est pour Thanasi Kokkinakis, tombeur de Gulbis

Le premier exploit est pour Kokkinakis, tombeur de Gulbis
Par Eurosport

Le 19/01/2015 à 13:35Mis à jour Le 19/01/2015 à 14:40

Thanasi Kokkinakis a signé la première grosse surprise dans le tableau masculin en battant le Letton Ernests Gulbis (5-7, 6-0, 1-6, 7-6, 8-6), lundi, à Melbourne.

Eurosport Player: Regardez jusqu'à 16 courts en LIVE

Voir sur Eurosport

L'an passé, à 17 ans, Thanasi Kokkinakis s'était déjà qualifié pour le deuxième tour de l'Open d'Australie. Le jeune Australien a récidivé dans cette édition 2015, mais avec une performance d'une toute autre envergure puisqu'il est pour cela venu à bout d'un membre du Top 15. Ernests Gulbis, tête de série N.11 dans le tableau masculin, est la première victime majeure du tournoi. Le Letton a cédé en cinq sets, 8-6 au cinquième, après un dernier break fatal. Il avait pourtant bénéficié de quatre balles de match plus tôt dans la rencontre.

Dans l'ambiance survoltée d'un court numéro 3 bondé jusqu'à la fin de ce match achevé à 23 heures passées, le 147e mondial n'a jamais rien lâché. Ni après la perte du premier set (7-5) ni lorsqu'il s'est retrouvé deux manches à une (7-5, 0-6, 6-1). Et pas davantage quand il s'est retrouvé acculé dans le quatrième set, au cours duquel Gulbis a donc obtenu de quatre balles de match, sans pouvoir les convertir.

18 doubles pour Gulbis

Après avoir enlevé le tie-break (7-2) pour égaliser à deux manches partout, Kokkinakis a effectué la course en tête dans la manche finale. A 6-6, il a écarté trois balles de break, dont une miraculeusement, avec un challenge millimétrée alors que son coup droit avait été annoncé dehors.Dans le jeu suivant, Ernests Gulbis a craqué sur sa mise en jeu, avec notamment plusieurs doubles fautes. Il en a commis 18 (!) au total sur l'ensemble du match, que ses 29 aces n'ont suffi à gommer.

Finalement, après 4h07 de combat, Thanasi Kokkinakis s'est donc imposé 8-6 au cinquième set. Après ce match insensé, il s'est offert un tour d'honneur et une célébration de showman. Gulbis, victime de l'enthousiasme de son jeune adversaire et de celui du public, a quitté le court frustré par cette nouvelle désillusion en Grand Chelem. Il est le premier gros poisson à trébucher dans le tableau masculin. Kokkinakis, lui, s'offre le plus beau succès de sa naissante carrière.

0
0