Getty Images

Rafael Nadal qualifié pour le 3e tour après son succès face à Leonardo Mayer

Nadal continue son bonhomme de chemin

Le 17/01/2018 à 09:27Mis à jour Le 17/01/2018 à 12:20

OPEN D'AUSTRALIE - Tout va bien pour Rafael Nadal. L'Espagnol a validé son billet pour le 3e tour, mercredi à Melbourne, en s'imposant en trois manches face à l'Argentin Leonardo Mayer au 2e tour (6-4, 6-4, 7-6(4)). Le Majorquin, qui n'a toujours pas concédé un seul set depuis le début du tournoi, affrontera Damir Džumhur pour une place en huitièmes de finale, vendredi prochain.

Eurosport Player: Regardez jusqu'à 16 courts en LIVE

Voir sur Eurosport

Rafael Nadal continue son parcours à Melbourne. Sérieux et appliqué, le Majorquin a validé son billet pour le 3e tour, mercredi, après un succès maîtrisé face à Leonardo Mayer en trois manches (6-3, 6-4, 7-6 (4)) pour sa deuxième sortie du tournoi. Ce remake du 3e tour du dernier US Open a offert un scénario miroir inversé à leur dernière confrontation (Mayer avait très débuté le match et pris un set avant de s'écrouler). Mais cette fois, le N.1 mondial n'a pas laissé de set en cours de chemin. Il n'en a toujours pas perdu depuis le début du tournoi. Il affrontera le Bosnien Damir Džumhur pour une place en huitième de finale, vendredi prochain.

Dans un bon jour, Nadal n'a pas rigolé pour autant lors de ce 2e tour. La faute à un Leonardo Mayer beaucoup plus inspiré dans le dernier acte. Plus mobile et enfin réglé en revers, le joueur de Corrientes a pris sa chance et cela a causé quelques dégâts dans l'armure de l'Espagnol, contraint à jouer beaucoup plus court et moins efficace sur ses premières balles. Ce très léger croisement des courbes de forme n'a duré que l'espace de quelques jeux mais il a permis à Mayer d'aller chercher le debreak à 5-4 alors que Nadal servait pour le match.

Vidéo - Nadal a sorti les muscles face à Mayer : sa victoire en vidéo

02:30

Nadal est déjà réglé

Engagé dans un jeu décisif qui aurait pu lui coûter quelques plumes, le gaucher de Manacor a remis la machine en route lors de ce tie-break qu'il a abordé comme un chef. Rapidement aux commandes, il a bien maîtrisé son affaire et tiré quelques coups dont il a le secret, dont ce passing de revers d'une violence extrême à 3-2 en sa faveur. Le coup qu'il fallait, au moment idoine. C'est aussi ça Rafa, un maître du temps.

Ce que l'on a aperçu dans ce jeu décisif, c'est un résumé des deux premiers actes. Tous les deux parfaitement joués par le protégé de Carlos Moya. Très bon au service, encore une fois très bien réglé en coup droit, mobile, Nadal a déployé sa panoplie nadalienne pour s'emparer de cette opposition. C'était trop pour Mayer, capable de coups d'éclats en revers mais trop diesel pour réellement faire match. Nadal c'est du solide, qu'on se le dise.

Rafael Nadal lors de l'Open d'Australie 2018

Rafael Nadal lors de l'Open d'Australie 2018Getty Images

0
0