Getty Images

Bautista Agut, la "Old Gen" qui monte

Bautista Agut, la "Old Gen" qui monte

Le 21/01/2019 à 14:19Mis à jour Le 21/01/2019 à 17:44

OPEN D'AUSTRALIE - Il n'a plus vingt ans. Mais lui aussi découvre les quarts de finale en Grand Chelem. Lui, c'est Roberto Bautista Agut, l'invincible de ce début d'année 2019. Vainqueur du tournoi de Doha, il a déjà accroché quelques noms ronflants à son tableau de chasse et résiste à tous les marathons. Prochain arrêt : Stefanos Tsitsipas, digne représentant de la Next Gen.

On peut batailler ferme, ceci durant près de quatre heures, et garder toute sa lucidité. Roberto Bautista Agut en a donné la preuve, dimanche soir. Alors que Roger Federer et Stefanos Tsitsipas étaient en train d'en découdre sur la Rod Laver Arena, le tombeur de Marin Cilic était questionné sur son futur adversaire en conférence de presse. Les journalistes réunis le voyaient bien avoir le profil du Suisse. La force de l'habitude, que voulez-vous…

Bautista Agut a parlé de la légende vivante du tennis, évidemment. Mais a pris soin de démarrer sa réponse par un "il devra d'abord battre un excellent adversaire en la personne de Stefanos Tsitsipas". Précision salvatrice au regard des événements. Les journalistes peuvent le remercier : l'Espagnol leur a donné du grain à moudre pour leurs papiers d'avant-match.

Vidéo - Un marathon de 3h58, un état d'esprit de guerrier : Bautista a battu Cilic avec le coeur

03:02

A 30 ans bien tassés, le natif de Castellon de la Plana se retrouve sous le feu de projecteurs qui l'avaient rarement aussi bien éclairé qu'en ce début d'année 2019. Vingt-quatrième mondial à l'ATP, Bautista Agut a déjà évolué dans des sphères plus élevées puisqu'il s'est hissé jusqu'au 13e rang planétaire à plusieurs reprises. Mais il ne s'était jamais retrouvé dans le top 8 de l'une des quatre levées du Grand Chelem [il joue son 25e Majeur en Australie, NDLR]. Mardi face à Tsitsipas, il disputera - comme le Grec - son premier quart en Majeur après un début de saison que l'on qualifiera aisément d'accompli.

Djokovic, Wawrinka, Murray, Cilic...

Jugez-vous-même : depuis les premiers coups de raquette de l'année, Roberto Bautista Agut n'a toujours pas connu la défaite. L'Espagnol a remporté ses neuf matches, un tournoi à Doha et, surtout accroché quelques belles têtes d'affiche à son tableau de chasse.

Au Qatar, sur la route du titre, l'Espagnol avait terrassé Stan Wawrinka en quart de finale, Novak Djokovic en demie et Tomas Berdych pour soulever le trophée. Depuis son arrivée à Melbourne, il a bouté le futur retraité Andy Murray hors du tournoi, botté les fesses de Karen Khachanov et enchaîné avec Marin Cilic, dimanche. Niveau prestige, difficile de faire beaucoup mieux. Si certaines de ses victimes n'ont plus de ronflantes que le nom, son niveau de jeu met tout le monde d'accord. "Je vis l'un des meilleurs mois de ma carrière, se réjouit l'Ibère. Après toutes ces victoires, je pense pouvoir dire que j'évolue à un très haut niveau".

Vidéo - Grand combat, beau vainqueur, perdant héroïque : Murray et Bautista ont lancé la quinzaine

02:27

L'appétit vient en mangeant, la confiance, elle, rapplique en gagnant. "Aujourd'hui, je me concentre essentiellement sur moi. Je pense un peu moins à mes lacunes et mes rivaux. J'essaie de faire plus confiance à mon jeu et aux aspects que j'ai améliorés", a-t-il confié sur le site de l'ATP. Si son mental est au sommet, sa forme physique n'en est pas très loin. Malgré trois rallyes de cinq sets en quatre matches (face à Murray, Millman et Cilic), 14 heures et 3 minutes passées sur les courts des antipodes, Bautista Agut se sent frais comme un gardon. "Le plus important est de se sentir bien sur le court. Physiquement, je me sens bien, je récupère bien." Bref, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Celui de Bautista Agut.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0