Getty Images

Open d'Australie - Premier 1/4 en Grand Chelem pour Bautista, tombeur de Cilic en 5 sets

Bautista se décoince enfin

Le 20/01/2019 à 11:19Mis à jour Le 20/01/2019 à 14:19

OPEN D'AUSTRALIE - Roberto Bautista est enfin parvenu à franchir le cap des huitièmes de finale en Majeur. L'Espagnol a battu Marin Cilic, finaliste en titre, après un énorme combat en cinq manches qui a duré 4h00 (6-7, 6-3, 6-2, 4-6, 6-4), dimanche, à Melbourne. L'Espagnol jouera ce rendez-vous très important face à Stefanos Tsitsipas.

Cette fois, c'est la bonne pour Roberto Bautista. Après neuf tentatives ratées en huitième de finale, dont trois à l'Open d'Australie en 2014, 2016 et 2017, l'Espagnol a enfin décroché son premier billet pour les quarts de finale d'un tournoi du Grand Chelem, dimanche, à Melbourne. Le 24e mondial a évidemment accompagné cela d'une victoire de prestige. Il s'est offert un magnifique succès face à Marin Cilic, finaliste en titre, après un marathon de presque 4h00, conclu en cinq manches (6-7, 6-3, 6-2, 4-6, 6-4).

Fatigué, Cilic a résisté pendant presque 4h00

Dans ce match serré, c'est l'Espagnol qui a eu le plus de ressources physiques pour aller chercher la gagne. Le vainqueur du tournoi ATP de Doha en début d'année a profité d'un passage à vide du Croate pour aller lui prendre son service à 4-4 dans le dernier acte. Il est allé chercher ce break décisif à sa troisième tentative. Cilic, essoufflé par son match à rallonge face à Fernando Verdasco au 3e tour, a coincé sur la fin. Il a pourtant vendu chèrement sa peau, notamment pour sauver les deux premières balles de break à 4-4. La troisième, jouée après 3h58 de jeu, a été celle de trop. Les deux gladiateurs ont donné le meilleur d'eux-mêmes et en même temps dans cet acte final.

Avant de s'engager dans un set décisif, les deux hommes se sont appropriés les commandes du match chacun à leur tour. A ce jeu, c'est le joueur de Castellon, beaucoup plus régulier que Cilic en fond de court, auteur de 73 fautes directes (38 pour Bautista), qui a eu les devants. Il s'est juste compliqué la vie en manquant l'opportunité de boucler le premier set sur son service à 5-4. Ce manqué a permis à Cilic de faire la course en tête. Mais la frilosité du Croate derrière ses secondes balles (43% de points gagnés derrière) lui a coûté très cher. Son plan de casser le jeu et d'aller vers l'avant n'a pas fonctionné sur la durée. Il lui a juste permis d'arracher la 4e manche. Absent en début de saison à cause d'une douleur à un genou, le 7e mondial n'avait pas la force d'aller plus loin.

Vidéo - Un marathon de 3h58, un état d'esprit de guerrier : Bautista a battu Cilic avec le coeur

03:02
0
0