Nick Kyrgios n'a pas caché ses doutes voici quelques jours. L'édition 2021 de l'Open d'Australie, prévue du 18 au 31 janviers prochains, aura-t-elle lieu ? Frappée de plein fouet par une deuxième vague de l'épidémie de COVID-19, Melbourne a ainsi décrété un reconfinement qui a été récemment prolongé jusqu'au 13 septembre prochain. Difficile d'avoir de quelconques certitudes sur la situation dans cinq mois, mais Craig Tiley se veut optimiste de son côté. Dans un entretien accordé au quotidien The Age, le directeur du tournoi a même dévoilé un plan d'organisation.

S'il confie que cinq scénarios ont été envisagés depuis plusieurs mois, du maintien de l'événement dans des conditions normales à son annulation pure et simple, Tiley a marqué sa préférence pour une solution intermédiaire déjà bien réfléchie. "Nous allons ouvrir notre bulle 'bio' (censée empêcher la propagation du virus, NDLR) dès le 1er décembre et les joueurs pourront arriver quand ils le voudront. Quand ils seront sur place, ils ne seront vraisemblablement pas mis en quarantaine dans un hôtel pendant deux semaines comme c'est actuellement le cas. Nous en serons exemptés dans cette bulle", a-t-il ainsi expliqué.

Roland-Garros
Après l'US Open, Kyrgios prêt à zapper Roland : "La chance que je joue en Europe est très mince"
06/08/2020 À 10:37

DipTalk Pauline Parmentier

Un site étendu qui favorise la distanciation sociale

Dès le mois d'octobre prochain, les premiers billets pour l'événement seront mis en vente et en tout cinq "bulles bio" seront ouvertes à travers le pays à Perth, Brisbane, Sydney, Adélaïde (où se dérouleront l'ATP Cup et des tournois de préparation) et Melbourne pour accueillir les joueurs six semaines avant le début de l'Open d'Australie. Dans ces conditions, le directeur de l'épreuve prévoit une affluence de 400 000 spectateurs durant la quinzaine, soit la moitié de la jauge habituelle. Le site très étendu de Melbourne Park (environ 2,5 kilomètres) permettra de faire respecter la distanciation sociale et le port du masque sera obligatoire.

"Nous avons établi une stratégie et un plan pour le placement des fans sur le site et les courts", a également affirmé Tiley, sans entrer dans les détails. Néanmoins, dans le cas extrême où la situation sanitaire l'exigerait, l'Open d'Australie pourrait être reporté avec deux fenêtres envisagées en mars-avril ou septembre-octobre, l'hiver australien interdisant d'envisager la tenue du tournoi de mai à juillet.

Si les recettes seront forcément moindres en raison d'un nombre de visiteurs "limité", le directeur de l'Open d'Australie ne prévoit pas de baisse de la dotation globale de 71 millions de dollars australiens (soit un peu plus de 43 millions d'euros) pour le moment. "Je suis optimiste : nous aurons un tournoi et il se déroulera à Melbourne. Il accueillera du monde et ce sera le début d'un progressif retour à la normale." Pour le tennis mondial et son économie, ce scénario serait assurément le bienvenu.

Open d'Australie
Lüthi : "Federer reviendra pour l’Open d’Australie 2021 s’il a lieu"
28/07/2020 À 13:48
Open d'Australie
Annulation, report, quarantaine : la Fédération australienne étudie toutes les options pour 2021
07/05/2020 À 08:13