Tennis
Open d'Australie

Ventoline et malaise, joueurs excédés et questions en suspens : le point sur la situation

Partager avec
Copier
Partager cet article

Un spectateur lors des qualifications de l'Open d'Australie

Crédit: Getty Images

ParEurosport
14/01/2020 à 07:41 | Mis à jour 14/01/2020 à 10:22

OPEN D’AUSTRALIE - Dans la nuit de lundi à mardi, de nombreux incidents ont émaillé les qualifications à Melbourne, maintenues malgré les recommandations météo négatives. De nombreux acteurs du tournoi ont souffert de la fumée créée par les incendies en Australie, à tel point que des joueurs du circuit principal ont vivement réagi. Le point sur la situation à Melbourne.

L’abandon spectaculaire de Jakupovic…

C’est l’image de la nuit. Celle de Dalila Jakupovic, forcée d’abandonner à cause de la fumée présente à Melbourne. La Slovène menait pourtant 6-4, 5-6 contre la Suissesse Stefanie Vögele. Mais la douleur était trop forte. "Je n'avais encore jamais ressenti ça, j'ai eu peur de m'effondrer, a-t-elle détaillée après coup. C'est pour ça que je me suis accroupie. Je ne pouvais plus marcher. Au sol, c'était plus facile de respirer".

Open d'Australie

Annulation, report, quarantaine : la Fédération australienne étudie toutes les options pour 2021

07/05/2020 À 08:13

Prise de quintes de toux et victime de la qualité de l'air, Jakupovic a dû abandonner

00:03:24

Et tous les autres…

Mais la Slovène n’a pas été la seule à souffrir de la fumée. Alors que la ville de Melbourne avait recommandé aux riverains de ne pas sortir et de garder également en intérieur leurs animaux, les joueurs ont donc été envoyés sur les courts. Eugénie Bouchard a également dû demander un temps-mort médical après le gain du deuxième set, se plaignant de "pointes dans les poumons". Même sort pour Bernard Tomic, à court de souffle pendant son match face à Denis Kudla, finalement perdu en deux sets (7-6, 6-3). Le géant australien a dû être assisté d’une Ventoline pour mieux respirer sur le court.

Bernard Tomic respire une ventoline

Crédit: Getty Images

Mais les joueurs ne sont pas les seuls touchés et exposés à une qualité de l’air jugée "dangereuse" selon les baromètres météo en Australie. Un jeune ramasseur de balle a également été victime d’un malaise.

Les joueurs commencent à prendre parti

Si les stars ont été épargnées, en raison de l’abandon des entraînements pour la journée, tout le monde ne peut pas en dire autant. Dès lors, face à l’injustice de la situation, de nombreuses voies se sont levées pour critiquer la position du tournoi. Elina Svitolina, 5e mondiale, a été la plus offensive. "Pourquoi a-t-on besoin d'attendre que quelque chose de grave se produise pour agir ?", a-t-elle twitté accompagné d’une capture d’écran montrant la situation déplorable de l’air à Melbourne.

"Dire à tout le monde de rester à l’intérieur et maintenir le programme initial ? Vraiment bien joué les gars", a de son côté ironisé Steve Darcis face aux images de l’abandon de Jakupovic. Les Français n’ont pas été en reste. "Ce n’est pas raisonnable. Craig Tiley [le directeur du tournoi, NDLR], vous allez vraiment laisser ça arriver ?".

C’est finalement Gilles Simon qui a été le plus critique des prétendues expertises attendues d’ici quelques heures. Selon lui, elles n’auront pas grande valeur. Si les stars suivent le mouvement…

Où en est la situation ?

Malgré la dégradation de la qualité de l’air due à la fumée des incendies, les matches de qualifications ont été maintenus ce mardi. Des rencontres sont encore en cours et d’autres vont débuter jusqu’à 20 heures, heure de Melbourne. Sur son compte Twitter officiel, l’Open d’Australie n’a pas communiqué depuis le début des qualifications, et n’a pas réagi à l’abandon de Dalila Jakupovic.

Pourtant, les indices de qualité de l’air à Melbourne donnaient une indication sur les risques éventuels. A 15 heures (heure locale), l’indice était d’environ 350 sur les différents sites et applications de mesure, ce qui correspond à une qualité de l’air dite "dangereuse". "Vous pouvez aller sur plusieurs sites et plusieurs applications qui vous donneront une mauvaise grille de lecture de la situation" a affirmé Craig Tiley, directeur de l'Open d'Australie et de Tennis Australia. Avant d’assurer suivre "l'avis d'experts médicaux indépendants, de spécialistes environnementaux et de scientifiques" .

Melbourne, avant/après les incendies en Australie

Crédit: Eurosport

Les principaux résultats de la nuit

  • Rosol - Lamasine (FRA) : 6-4, 6-3
  • Van De Zandschulp - Lestienne (FRA) : 3-6, 6-1, 5-7
  • Janvier (FRA) - Hoang (FRA) : 7-6, 6-7, 6-1
  • Lorenzi - Menendez : 6-3, 6-3
  • Bonaventure - Parry (FRA) : 6-2, 7-5
  • Flink - Dodin (FRA) : 7-6 (3), 6-3

Par Enzo GUERINI et Cyril MORIN

Open d'Australie

Un public exclusivement australien à Melbourne en 2021 ?

06/05/2020 À 11:00
Open d'Australie

Tiley : "Le pire scénario, ce serait qu'il n'y ait pas d'Open d'Australie avant 2022"

24/04/2020 À 14:05
Dans le même sujet
TennisOpen d'Australie
Partager avec
Copier
Partager cet article