Daniil Medvedev était sur une autre planète. Le 4e joueur mondial a facilement décroché sa qualification pour la demi-finale de l'Open d'Australie après un succès aisé en trois manches face à son ami et compatriote Andrey Rublev (7-5, 6-3, 6-2), mercredi matin, à Melbourne. Dans la forme de sa vie, le Russe a enchaîné un 19e succès, à cheval sur la fin de saison 2020 et le début de cet exercice 2021, et confirmé qu'il était un candidat très sérieux au titre suprême. Pour la première fois en demi-finale de l'Open d'Australie dans sa carrière, Medvedev jouera vendredi Stefanos Tsitsipas, tombeur de Rafael Nadal après un match complètement dingue.
Pour la quatrième fois en quatre confrontations sur le grand circuit, Medvedev a donc eu la peau de son ami Rublev. Une nouvelle fois, il n'y a pas eu photo entre les deux Russes. Pas assez bon tactiquement pour prendre le dessus, Rublev a tenu un set et demi avant de rendre les armes lors de ce match qui a été un clone du quart de finale de l'US Open 2020. A quelques occasions, il a failli bousculer la hiérarchie établie, mais il n'y est pas parvenu. Medvedev partait avec un avantage psychologique conséquent avant ce quart disputé sous un soleil de plomb. Il est plus que jamais d'actualité après ce duel à sens unique.
Open d'Australie
Monfils à l'aveugle, Kyrgios showman, Medvedev en feu : Le Top 10 des plus beaux points
24/02/2021 À 17:44

Le rallye complètement fou de 43 coups entre Medvedev et Rublev

3-3 dans le 2e set : le tournant

Le tournant du match a eu lieu à 3-3 dans la deuxième manche. Enfin capable de bien lire le service de la tête de série n°4 et de trouver les bonnes zones sans surjouer, Rublev a pensé retourner le score en sa faveur et remettre les pendules à l'heure en obtenant trois balles de break. Sauf qu'il n'y est pas parvenu, comme il n'était pas parvenu à boucler le premier set du quart de finale à Flushing. Ces trois balles de break non-converties ont débranché la machine.
Passé ce gros coup de chaud, Medvedev a filé à toute allure vers la victoire. Il n'a d'ailleurs concédé que deux jeux après ce moment charnière. Exténué physiquement, ce qu'il n'a pas manqué de montrer, Rublev a renoncé après la perte de la deuxième manche. Le 8e mondial a aussi manqué d'une première balle régulière (seulement 47% ) et surtout il a une nouvelle fois montré que sa seconde balle était un handicap à ce niveau.

Le tournant du 2e set : Medvedev perd son antivibrateur au service

33 fautes directes quand même pour Medvedev

Le match de Medvedev n'a pas été parfait. Le protégé de Gilles Cervara a eu un petit coup de moins bien entre la moitié de la première manche et ce fameux septième jeu de la deuxième. Auteur du break à 4-2 dans un premier acte assez équilibré, il a concédé le debreak dans la foulée, commençant alors un festival de fautes directes (16 dans le premier set), principalement commises côté coup droit. Mais un jeu de service de catastrophique de Rublev à 5-6 lui a offert le gain du premier set et un vrai coup de boost. Ce passage à vide n'a pas été grand chose sur l'ensemble du match.
Meilleur dans les moments charnières, beaucoup plus robuste physiquement que son adversaire (notons qu'il s'est fait masser la cuisse gauche à cause d'une crampe au quadriceps après le match), Medvedev pouvait se permettre d'être plus prenable pendant un moment du match. Le reste de sa copie a été bonne : ses 30 coups gagnants ont bien compensé ses 33 fautes directes du jour. Sa première balle lui a aussi permis de gagner des points facilement. Avec cette chaleur, il ne fallait pas trop traîner. Mission réussie de ce côté. Medvedev, du travail de pro.

Medvedev : "Ce serait un rêve d'avoir une finale 100% russe"

Open d'Australie
Fognini cloué, Tsitsipas débordé, Djere dépité : Le Top 5 des plus beaux points de Nadal à Melbourne
24/02/2021 À 17:22
Open d'Australie
Osaka puissante et clinique : Le Top 5 de ses plus beaux points à Melbourne
24/02/2021 À 16:59