Le contexte

Avant le début des hostilités à Melbourne, les doutes étaient sérieux quant à la présence de Rafael Nadal sur le court. La faute à un dos raide qui l’avait empêché de prendre part à l’ATP Cup. Depuis, le numéro 2 mondial s’est rassuré tour après tour, non sans avoir passé un petit séjour à l’hôpital pour subir une infiltration en fin de semaine dernière. Résultat : il est bien au rendez-vous que le tableau laissait anticiper face à Stefanos Tsitsipas en quart de finale de cet Open d’Australie, et ce sans avoir laissé filer le moindre set.
L’Open d'Australie est diffusé sur Eurosport. Profitez d’une offre exceptionnelle : abonnez-vous pour seulement 0,99 euro pendant un mois
Open d'Australie
Nadal va mieux : "Si je compare comment j'étais il y a cinq jours et comment je suis aujourd'hui…"
15/02/2021 À 10:26
Face à Fabio Fognini, le numéro 2 mondial est particulièrement monté en puissance, surtout dans un premier set rondement mené, "son meilleur du tournoi" selon ses propres dires. A nouveau capable de s’entraîner comme il le souhaite, le Majorquin a aussi retrouvé son geste naturel au service, de quoi le rendre raisonnablement optimiste pour la suite du tournoi. Et s’il n’a donc pas passé le test attendu face à l’Italien, Tsitsipas pourrait bien constituer un obstacle de taille cette fois. Car le Grec a produit un niveau de jeu intéressant dans cette quinzaine. Parlez-en à Gilles Simon, son premier adversaire éparpillé en une heure et demie.

Dans le Cube avec Nadal : "Le tennis n'est pas qu'une affaire de mathématiques"

Certes, le Grec est passé proche de la correctionnelle au 2e tour en lâchant deux sets face au revenant Thanasi Kokkinakis, montrant une fébrilité certaine dans les jeux décisifs. Mais sur son service, il s’est montré irréprochable. Et il a surtout sauvegardé de l’énergie en vue de ce rendez-vous majuscule, grâce au forfait de Matteo Berrettini, touché aux abdominaux. Révélation aux Antipodes il y a deux ans mais détruit par Nadal en demi-finale, Tsitsipas a fait beaucoup de chemin depuis en s’installant confortablement dans le Top 10. Une maturité suffisante pour constituer une vraie menace pour le Majorquin ? C’est la question à laquelle répondra ce match.

Face-à-face

  • Rafael Nadal domine largement le bilan de leurs confrontations par 6 victoires à 1. Paradoxalement, c’est sur la surface préférée de l’Espagnol, la terre battue (mais en altitude), que Stefanos Tsitsipas l’a battu en demi-finale du Masters 1000 de Madrid en 2019 (6-4, 2-6, 6-3).
  • Sur dur, Nadal est invaincu face au Grec et son dernier succès est assez récent puisque c’était en phase de poules du Masters de Londres en novembre dernier (6-4, 4-6, 6-2). En demi-finale de l’Open d’Australie il y a deux ans, leur seul duel en Grand Chelem, l’affaire n’avait donc pas fait un pli, le Majorquin marquant son adversaire au fer rouge (6-2, 6-4, 6-0).

Ce Fognini-là n'a rien pu faire : Nadal a foncé vers son 13e quart à Melbourne

Leur parcours

Rafael Nadal
1er tour : bat Laslo Djere [SER] (6-3, 6-4, 6-1)
2e tour : bat Michael Mmoh [EU] (6-1, 6-4, 6-1)
3e tour : bat Cameron Norrie [GBR] (7-5, 6-2, 7-5)
1/8e de finale : bat Fabio Fognini [ITA/N.16] (6-3, 6-4, 6-2)
Stefanos Tsitsipas
1er tour : bat Gilles Simon [FRA] (6-1, 6-2, 6-1)
2e tour : bat Thanasi Kokkinakis [AUS/WC] (6-7[5], 6-4, 6-1, 6-7[5], 6-4)
3e tour : bat Mikael Ymer [SUE] (6-4, 6-1, 6-1)
1/8e de finale : bat Matteo Berrettini [ITA/N.9] sur forfait

6 petits jeux lâchés en 1h34 : Tsitsipas n'avait cette fois pas de temps ni d'énergie à perdre

Ils ont dit

Rafael Nadal : "J’ai fait un grand pas en avant contre Fognini, et je dois en faire un autre en vue de ce match contre Tsitsipas. Ma situation est bien meilleure qu’il y a cinq jours et mes perspectives ont complètement changé aussi."
Stefanos Tsitsipas : "J’ai encore des choses à améliorer dans mon jeu, il y a toujours de la place pour progresser et j’en discuterai avec mon équipe. S’habitue-t-on à jouer sans spectateurs ? Tout se joue dans la tête, c’est une question de mental."

3 stats à avoir en tête

33. Nadal, qui a remporté son 13e Roland-Garros sans perdre la moindre manche l’automne dernier, en est désormais à 33 sets remportés consécutivement en Grand Chelem. S’il reste parfait face à Tsitsipas, le Majorquin égalera le record dans le domaine de son vieux rival Roger Federer (36).
31. C’est le nombre de minutes passées en moins sur le court par Tsitsipas par rapport à Nadal. Les deux joueurs devraient donc entrer sur la Rod Laver Arena dans un état de fraîcheur comparable mercredi, et ce même si l’Espagnol a joué un match de plus (le Grec avait joué 4h32 face à Kokkinakis).
1. Pour la première fois de sa carrière, Tsitsipas s’est qualifié pour deux quarts de finale consécutifs en Grand Chelem. C’est la troisième fois qu’il va aussi loin en Majeurs (Open d’Australie 2019, Roland-Garros 2020 et Open d’Australie 2020). A titre de comparaison, Nadal dispute, lui, son 43e quart de finale dans l’un des quatre monuments du tennis mondial.

Notre avis

Sur le papier, Rafael Nadal a clairement une longueur d’avance. Non seulement parce qu’il a un bilan favorable face à Stefanos Tsitsipas (voir plus haut) contre lequel il reste sur trois victoires, mais aussi en raison de l’avantage tactique qu’il possède. Comme face à Roger Federer, l’Espagnol peut s’évertuer à pilonner le revers à une main adverse avec son coup droit lifté de gaucher. Il y a deux ans, il avait d’ailleurs écœuré le Grec qui, démoralisé, s’était ouvertement demandé en conférence de presse comment Federer avait pu "gagner autant de fois" contre Nadal dans ces conditions.
Néanmoins, les conditions plus rapides cette année à Melbourne pourraient aider Tsitsipas à rééquilibrer le rapport de forces, notamment au service. L’enjeu sera pour lui, comme souvent face à Nadal, de priver le plus possible de temps son adversaire. Il lui faudra faire à la fois preuve de solidité à l’échange en fond de court et se montrer tranchant dans son jeu vers l’avant, quitte à utiliser pourquoi pas le service-volée de temps en temps.
S’il s’est bien rassuré physiquement, on surveillera quand même attentivement l’état du dos de l’Espagnol qui pourrait évidemment jouer un rôle dans le résultat final. Capable aussi de raccourcir l’échange en se montrant agressif (comme lors du premier set face à Fognini), Nadal semble avoir les cartes en main, mais le combat pourrait bien être féroce si Tsitsipas est au niveau attendu.
Notre pronostic : Nadal en cinq sets.

Rafael Nadal lors de l'Open d'Australie 2021

Crédit: Getty Images

Open d'Australie
Berrettini forfait, Tsitsipas rejoint Nadal en quarts sans jouer
15/02/2021 À 07:54
Tennis
Nadal et Federer sortent du silence : "Le monde du tennis est uni pour Peng Shuai"
20/11/2021 À 16:44