Vite fait, bien fait. Rafael Nadal a survolé son deuxième tour de l’Open d’Australie face à l'Américain Michael Mmoh (6-1, 6-4, 6-2 en 1h47 de jeu). Archi dominateur et visiblement remis de ses douleurs au dos, le n°2 mondial s’est promené durant les trois sets, ne concédant d’ailleurs aucune balle de break de cette rencontre à sens unique.

Open d'Australie
Paris : Djokovic favori mais Medvedev préféré ? "82% des mises sur lui une fois l’affiche connue"
20/02/2021 À 11:39

Nadal - Mmoh : Le résumé

Il faudra bien plus que Michael Mmoh pour terrasser Rafael Nadal dans cet Open d’Australie. L’Américain issu des qualifications, doté d’un service et d’un coup droit puissant, n’a pas fait le poids ce jeudi en dernière rotation sur la Rod Laver Arena. Souvent très loin derrière sa ligne, le 177e mondial a subi la cadence infernale du n°2.

Le Majorquin, jamais inquiété sur ses engagements, a parfaitement récité ses gammes tennistiques (40 coups gagnants pour seulement 24 fautes directes). Comme à son habitude, "Rafa" s’est également montré très appliqué sur son jeu à la volée (16 montées, 94% de réussite). Même le geste indélicat d’une spectatrice dans le dernier jeu de la 2e manche n’a pas gêné le moins du monde sa promenade de santé. Préférant en rire, l’Espagnol a conclu le set… avec pas moins de 3 aces.

Une spectatrice visiblement éméchée lui fait des doigts d'honneur ? Nadal a préféré en rire

Au courage, l’Américain a bien tenté de s’accrocher au début du 3e acte, sauvant notamment 5 balles de break sur ces deux premiers jeux de service. Mais le rouleau compresseur Nadal a accéléré pour conclure sereinement une rencontre à sens unique après 1h47 de match. Dustin Brown reste le seul joueur issu de qualifications à avoir battu Nadal dans un tournoi du Grand Chelem.

On retiendra surtout de ce match que les douleurs dorsales ne semblent - pour le moment pas gêner - l’Espagnol dans ses frappes et ses déplacements. A confirmer au prochain tour, où le n°2 mondial devrait pouvoir poursuivre ses réglages et sa montée en puissance face au Britannique Cameron Norrie, qui a bataillé pour se défaire du qualifié russe Safiullin.

Open d'Australie
Même largué, Tsitsipas n'a jamais paniqué : "Un signe de maturité et une force"
17/02/2021 À 16:48
Open d'Australie
Renversant !
17/02/2021 À 12:55