Cette fois, il a dû s'employer. Daniil Medvedev sera bien au rendez-vous des quarts de finale de l'Open d'Australie, mais lundi, le numéro 2 mondial a trouvé à qui parler en la personne du serveur-volleyeur américano-français Maxime Cressy, 70e à l'ATP. Ce dernier, qui découvrait la seconde semaine d'un Grand Chelem, a poussé le champion de l'US Open dans ses retranchements avant de céder en quatre sets (6-2, 7-6, 6-7, 7-5) et trois heures et demie tout juste de jeu sur la Margaret Court Arena. Le Russe défiera Félix Auger-Aliassime, qui a dominé Marin Cilic (2-6, 7-6, 6-2, 7-6), avec une demi-finale en jeu.
Daniil Medvedev a passé un nouveau vrai test dans sa quinzaine. Il avait lâché un premier set face à Nick Kyrgios au 2e tour, il en a abandonné un second contre un adversaire plus inattendu mais pas moins dangereux, Maxime Cressy, lundi. Après un départ canon, le Russe a ainsi eu toutes les peines du monde à trouver la clé du service de l'Américain qui a impressionné par sa capacité à tenir son plan de jeu contre vents et marées.
Wimbledon
Wimbledon interdit les Russes et les Biélorusses de participer à l'édition 2022
20/04/2022 À 14:40

Daniil Medvedev a dû gérer sa frustration face à Maxime Cressy en huitième de finale de l'Open d'Australie 2022

Crédit: Getty Images

104 montées au filet pour Cressy

Pour la première fois de sa carrière en huitième de finale d'un Majeur, l'Américain était pourtant logiquement tendu en début de partie. Accumulant les doubles fautes et constamment sous pression, il a vite cédé le premier set. Face à un adversaire du standing de Medvedev, il aurait pu alors s'effondrer... que nenni ! Trouvant son rythme au service, Cressy, grâce à son impressionnante envergure (1 mètre 98), a imposé peu à peu sa filière courte face à un Russe soudain sans solution à la relance. Et malgré la perte de la deuxième manche au tie-break, il a poursuivi son effort en s'adjugeant celui de la troisième 7 points à 4 (6-2, 7-6, 6-7).
Jusqu'ici en contrôle de ses émotions, Medvedev a commencé à afficher sa frustration. Il faut dire que le numéro 2 mondial, pourtant un des meilleurs relanceurs du circuit, n'a pas obtenu la moindre balle de break lors des deuxième et troisième actes. Il a eu ainsi toutes les peines du monde à retourner la première slicée de l'Américain qui a multiplié les services-volées victorieux à la Pat' Rafter de la grande époque. En tout, Cressy s'est rué 104 fois au filet, pour 77 points marqués (74 % de réussite).
Plus nerveux donc, agacé par la précision adverse au service, Medvedev a toutefois fait un ajustement qui a fini par payer. Dans le quatrième set, il s'est parfois rapproché de sa ligne de fond à la relance pour mieux couper les angles. A nouveau menacé sur son engagement, Cressy a été héroïque, mais il a fini par céder sur un passing de coup droit supersonique à la... 9e opportunité de break de Medvedev dans cette manche. Le Russe pouvait souffler et conclure dans la foulée d'un ultime coup droit gagnant rageur. Les choses sérieuses ont bel et bien commencé pour lui.
ATP Miami
Il ne redeviendra pas N°1 lundi : Medvedev tombe devant Hurkacz
31/03/2022 À 19:20
ATP Miami
Secoué, Medvedev s'est sorti du piège Brooksby
29/03/2022 À 19:35