Novak Djokovic est loin d'avoir remporté son pari. Mais il a d'ores et déjà gagné du temps. Arrivé mercredi soir à Melbourne et immédiatement prié de quitter le territoire après l'annulation de son visa, le N.1 mondial avait alors intenté un recours en justice. Conséquence : le Serbe ne sera pas expulsé d'Australie avant lundi, jour d'une nouvelle audience, comme l'a fait savoir un avocat du gouvernement, Christopher Tran.
Au cours d'une première audience jeudi devant un juge de Melbourne, un avocat du gouvernement a indiqué que l'expulsion n'interviendrait pas avant une autre audience prévue lundi. Le juge Anthony Kelly, devant lequel s'est déroulée l'audience de jeudi, a averti que la justice suivrait son cours sans précipitation et sans se laisser influencer par la polémique. "Le cavalier ne se laissera pas mener par sa monture", a-t-il averti.
Open d'Australie
Bruno Kuzuhara, balle de match lunaire, référence nadalesque
03/02/2022 À 13:18
En attendant, "Nole" est traité comme tous les autres voyageurs ayant tenté de pénétrer sur le sol australien sans un visa conforme. Le nonuple vainqueur de l'Open d'Australie a été placé dans un hôtel après avoir été détenu plusieurs heures dans une pièce, à l'aéroport de Melbourne. Une poignée hétéroclite de supporters - des Serbes agitant des drapeaux, des anti-vaccins ou encore des défenseurs des migrants - se sont rassemblés jeudi devant le Park Hotel de Melbourne, installation controversée utilisée par le gouvernement pour retenir des personnes en situation irrégulière, et où Djokovic est supposé se trouver.

Que dit-on du cas Djokovic sur le circuit ? "Beaucoup de joueurs pensent comme Nadal"

Des supporters devant son hôtel

D'après Reuters, cet hôtel abriterait des réfugiés illégaux, sans visas valables depuis plus de deux ans. Un établissement, devant lequel se déroulent régulièrement des manifestations, à la mauvaise réputation. Un incendie y a éclaté en décembre, forçant son évacuation. Des personnes retenues se sont plaintes sur les réseaux sociaux, photos à l'appui, de trouver des asticots et des moisissures dans la nourriture. En octobre, 21 personnes y ont contracté le Covid-19.
"Pourquoi ne lui avoir rien dit avant qu'il vienne en Australie ? Pourquoi maintenant ? J'ai beaucoup de questions. (...) J'aime l'Australie mais ce que vous faites maintenant, c'est une honte pour vous", s'est emportée Gordana, une Serbe ayant vécu 26 ans en Australie, auprès de l'AFP.
Selon le journaliste serbe Sasa Ozmo, Djokovic a d'ailleurs vu sa demande de passer sa quarantaine dans une maison louée par son équipe refusée, son porte-monnaie lui est toujours confisqué, tandis que ses affaires sont à l'aéroport. Toujours d'après la même source, il y aurait des insectes dans sa chambre d'hôtel. Pour le numéro 1 mondial, les prochains jours risquent d'être très longs...
Avec AFP

Le Park Hôtel, où Novak Djokovic patiente en attendant la décision concernant son visa

Crédit: Getty Images

Open d'Australie
Djokovic donnera sa "version" de son expulsion dans "7 à 10 jours"
03/02/2022 À 12:32
Open d'Australie
Djokovic bientôt vacciné ? Pas si vite...
03/02/2022 À 08:16