AFP

Nadal, quatre fois trop fort

Nadal, quatre fois trop fort
Par Eurosport

Le 08/06/2008 à 19:30Mis à jour

Roger Federer a explosé face à Rafael Nadal en finale de Roland-Garros (6-1, 6-3, 6-0). A l'issue de la 2e plus grosse correction à Paris de l'ère Open, l'Espagnol reste invaincu et, sans perdre de set cette année, décroche son 4e titre de suite, comme l'

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

ROLAND-GARROS - Finale messieurs

Et pourtant, il court. Touché gravement aux chevilles depuis un moment selon son oncle Toni, Rafael Nadal ne peut pas faire de footing pour améliorer son endurance. Et pourtant, c'est en 1h48 de jeu que le N.2 mondial espagnol a mis au pas le N.1 mondial en finale de Roland-Garros... pour la troisième fois de suite.

De son côté, Rafael Nadal peut avoir le sourire aux lèvres : il soulève la Coupe des Mousquetaires pour la quatrième fois de suite à Paris, comme Bjorn Borg l'avait fait entre 1978 et 1981. Et ce, sans céder un seul set. Un exploit dont le Suédois était également le dernier auteur en 1980. Mais qui est décuplé par le fait que Nadal est toujours invaincu en quatre participations.

28 victoires de suite à Paris

Tout au long de la quinzaine, Rafael Nadal a fait preuve d'une sérénité inébranlable, au contraire de son adversaire. Le Majorquin est au sommet de son art à Roland-Garros et selon l'avis général, lui-même compris, il progresse encore. Son match le plus difficile, il l'a vécu en demi-finale, face au N.3 mondial Novak Djokovic qui n'a pas été capable de lui prendre un set. Avant la finale, Nadal a pris 43 fois le service de ses adversaires et perdu 8 fois le sien. Il n'a perdu que 36 jeux en 6 matches. Face au N.1 mondial, il a concédé 4 jeux, dont une fois sur son service, et réalisé 8 breaks. Pour trois défaites en 118 rencontres sur terre battue et 28 succès de suite à Paris, même le N.1 mondial n'a pas pu rivaliser avec un tel bilan.

Quatre matches et quatre défaites, le bilan est lourd à Roland-Garros pour le Suisse. Il n'avait rien montré lors d'une demi-finale disputé sous un ciel d'orage en 2005, il avait été éclatant pendant un set avant de s'effacer progressivement en 2006, et il avait gâché trop d'occasions au premier set en 2007 pour prendre l'ascendant. Cette année, il a été saisissant d'inefficacité : 35 fautes directes pour le Suisse, contre 7 pour son adversaire, 5 points remportés sur sa seconde balle en 24 tentatives... L'impact psychologique de ses deux défaites à Monte-Carlo et Hambourg cette année ont sans doute pesé très lourd dans la balance.

Avec seulement 69% de premières balles, Roger Federer s'est fait engloutir. Face à un monstre de relanceur comme l'Espagnol, il faut frôler les 90% pour avoir une chance de le battre. Le Suisse a beau être l'un des joueurs le plus talentueux de l'histoire de son sport, la fragilité de Federer, de plus en plus évidente au fil de la quinzaine, a éclaté au grand jour en finale. Le plus grand match de Federer face à Nadal a eu lieu à Rome en 2006. Il y avait eu une balle de match. En 2007, il l'a même battu à Hambourg. Cette année, sa première chute en trois sets en tournois majeurs n'est que plus complexante. Et Federer court encore après le Grand Chelem. Arrivera-t-il à remporter un trophée majeur cette année ? Même pas sûr.

. LEUR PARCOURS à Roland-Garros 2008

Rafael Nadal : 1er tour: bat Thomaz Bellucci (BRA) 7-5, 6-3, 6-1
2e tour: bat Nicolas Devilder (FRA) 6-4, 6-0, 6-1
3e tour: bat Jarkko Nieminen (FIN/N.26) 6-1, 6-3, 6-1
1/8 finale: bat Fernando Verdasco (ESP/N.22) 6-1, 6-0, 6-2
1/4 finale: bat Nicolas Almagro (ESP/N.19) 6-1, 6-1, 6-1
1/2 finale: bat Novak Djokovic (SRB/N.3) 6-4, 6-2, 7-6 (7/3)

Roger Federer : 1er tour: bat Sam Querrey (USA) 6-4, 6-4, 6-3
2e tour: bat Albert Montanes (ESP) 6-7 (5/7), 6-1, 6-0, 6-4
3e tour: bat Mario Ancic (CRO) 6-3, 6-4, 6-2
1/8 finale: bat Julien Benneteau (FRA) 6-4, 7-5, 7-5
1/4 finale: bat Fernando Gonzalez (CHI/N.24) 2-6, 6-2, 6-3, 6-4
1/2 finale: bat Gaël Monfils (FRA) 6-2, 5-7, 6-3, 7-5

*FACE-A-FACE : Nadal mène 11 à 6 (9 à 1 sur terre battue)

2008 - Hambourg (terre battue) - Finale: Nadal 7-5, 6-7, 6-3
2008 - Monte Carlo (terre battue) - Finale: Nadal 7-5, 7-5
2007 - Masters (dur) - 1/2 finale: Federer 6-4, 6-1
2007 - Wimbledon (gazon) - Finale: Federer 7-6, 4-6, 7-6, 2-6, 6-2
2007 - Roland-Garros (terre battue) - Finale: Nadal 6-3, 4-6, 6-3, 6-4
2007 - Hambourg (terre battue) - Finale: Federer 2-6, 6-2, 6-0
2007 - Monte Carlo (terre battue) - Finale: Nadal 6-4, 6-4
2006 - Masters (dur) - Demi-finale: Federer 6-4, 7-5
2006 - Wimbledon (gazon) - Finale: Federer 6-0, 7-6, 6-7, 6-3
2006 - Roland-Garros (terre battue) - Finale: Nadal 1-6, 6-1, 6-4, 7-6
2006 - Rome (terre battue) - Finale: Nadal 6-7, 7-6, 6-4, 2-6, 7-6
2006 - Monte Carlo (terre battue) - Finale: Nadal 6-2, 6-7, 6-3, 7-6
2006 - Dubaï (dur) - Finale: Nadal 2-6, 6-4, 6-4
2005 - Roland-Garros (terre battue) - 1/2 finale: Nadal 6-3, 4-6, 6-4, 6-3
2005 - Miami (dur) - Finale: Federer 2-6, 6-7, 7-6, 6-3, 6-1
2004 - Miami (dur) - 1/16 finale: Nadal 6-3, 6-3

0
0