Bien aimer la terre battue ne suffit pas pour battre Stanislas Wawrinka. Ce mercredi, Marin Cilic l’a appris une fois de plus, battu par le lauréat de 2015 en trois sets (6-3, 6-3, 6-1). Une victoire express qui confirme que le Suisse, qui n’a toujours pas perdu un set depuis le début de la quinzaine, est bien plus qu’un outsider cette année dans ce tournoi. Présent pour la troisième année consécutive dans le dernier carré parisien, le Vaudois affrontera Andy Murray dans un haut de tableau qui n'aura finalement réservé que peu de surprises.
Ce match pouvait constituer la plus grosse opposition pour Wawrinka cette année à Roland-Garros, mais finalement, il n’en a rien été. 1h40 a suffi au Vaudois pour franchir le stade des quarts de finale face au Croate. Ce dernier a pourtant bien commencé la partie avec une balle de break obtenue rapidement dans le premier set. Et puis plus rien. Le rouleau compresseur suisse s’est mis en route. C’est Wawrinka qui a pris le service de son adversaire en premier, avant de s’envoler au tableau d’affichage.
Rolex Paris Masters
Zverev prend rendez-vous avec Nadal
06/11/2020 À 20:20

Troisième demi-finale de suite à Paris

Le deuxième set a souligné un soubresaut de réaction de Cilic, lorsqu’il a effacé un break de retard en milieu de manche. Mais Wawrinka ne lui a pas laissé d’espoir très longtemps. Avec deux breaks supplémentaires en besace, le Suisse a fini de tuer tout suspense dans le deuxième acte. La troisième manche n’a pas été celle du retour en force du lauréat de l’US Open 2014. Au contraire, son adversaire a continué de lui mettre la tête sous l’eau pour mener 5-0 en quelques minutes.
Depuis son premier titre majeur à l'Open d'Australie en 2014, Wawrinka a atteint le dernier carré en Grand Chelem plus d'une fois sur deux : 8 fois sur 14 tournois. "C'était un match parfait, n’a pas manqué de confirmer le vainqueur de l’édition 2015. J'étais bien physiquement, je bougeais bien, je jouais juste. J'ai été solide du fond du court et j'ai su rentrer dedans quand l'occasion se présentait". Demi-finaliste trois fois de suite à Paris, c’est en tout cas un record pour lui en Grand Chelem.

Stan Wawrinka, Roland-Garros 2017.

Crédit: Getty Images

Rolex Paris Masters
Wawrinka, un exploit au bout de la nuit
05/11/2020 À 23:46
Rolex Paris Masters
Imperturbable, Humbert prend son plus beau quart
05/11/2020 À 16:15