Getty Images

Implacable contre Del Potro, Nadal va disputer une onzième finale Porte d'Auteuil

Implacable Nadal

Le 08/06/2018 à 18:16Mis à jour Le 08/06/2018 à 18:50

ROLAND-GARROS Juan Martin Del Potro a fait illusion l’espace d’un set, mais il a irrémédiablement cédé. L’Argentin s’est incliné vendredi en demi-finale contre Rafael Nadal, qui n’aura tremblé que pendant la première manche (6-4, 6-1, 6-2). Le Majorquin disputera dimanche sa onzième finale Porte d’Auteuil. Et ce sera face au seul homme à l’avoir battu cette saison sur terre battue, Dominic Thiem.

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Le suspense n’aura duré qu’une heure. Le temps pour Rafael Nadal de cuire à l’étouffée Juan Martin Del Potro avant de s’imposer sèchement (6-4, 6-1, 6-2) ce vendredi lors de la seconde demi-finale de Roland-Garros. Jamais breaké, l’Espagnol se qualifie pour une nouvelle finale Porte d’Auteuil - sa onzième - où il affrontera dimanche Dominic Thiem. Le seul à l'avoir battu cette saison sur terre battue (c'était en quart de finale à Madrid) et le seul encore capable de le priver d’un onzième titre aux Internationaux de France.

Pourtant, Del Potro savait qu’il avait les armes pour gêner l’Espagnol, même sur terre battue. Sa puissance et sa longueur de balle, notamment en coup droit, pouvait perturber le n°1 mondial dans sa préparation et la pousser à la faute. Ce plan de jeu en tête, la Tour de Tandil a démarré la rencontre, pied au plancher, conscient qu’un éventuel exploit passait par une agressivité de tous les instants et une concentration sans faille. Et il avait raison.

Inébranlable Nadal

Pendant près d’une heure, les deux joueurs se sont rendus coup pour coup, l’Argentin semblant même au-dessus par moments, comme en témoigne ses six balles de break dans le premier set. Mais il n’en a pas converti une seule... Tout le contraire de l’Espagnol, froid au moment d’exploiter sa seconde opportunité, à 5-4 en sa faveur, pour conclure le premier acte. Un coup de poignard dans la résistance de Del Potro. On ne le savait pas encore mais le match était – déjà – terminé, après 55 minutes.

Clairement usé physiquement, l’Argentin n’avait plus la force de lutter avec un Nadal devenu implacable. Balle courte, balle longue, amortie, service liftée, service kické, le Majorquin a usé de tous ses artifices pour dégoûter Del Potro, qui aura vu les points et les jeux défiler. L'Argentin a même fini par en sourire en fin de rencontre, au terme d’un point qu’il aura perdu malgré trois énormes accélérations de coup droit. A cet instant, il savait déjà qu’il n’y avait plus rien à faire face à ce Nadal-là. Pas aujourd’hui.

Après ce 85e succès Porte d’Auteuil, record absolu sur la terre battue parisienne, Nadal peut désormais se tourner vers dimanche et une finale face à Dominic Thiem, le seul à l’avoir battu sur terre cette saison. Mais ce n’était pas à Roland-Garros et c'était au meilleur des trois sets…

Rafael Nadal

Rafael NadalGetty Images

0
0