Getty Images

Hoang, la surprise du chef !

Hoang, la surprise du chef !

Le 30/05/2019 à 18:07Mis à jour Le 30/05/2019 à 18:53

ROLAND-GARROS - Enorme Antoine Hoang ! Le jeune Français est venu à bout de Fernando Verdasco en quatre sets (6-4, 3-6, 7-6, 7-5) et 3h45 de match jeudi sur le court numéro 1. Il se hisse pour la première fois de sa carrière en 16es de finale d'un Grand Chelem. Hoang y retrouvera Gaël Monfils, ce qui garantit la présence d'un Tricolore en seconde semaine.

Epatant Antoine Hoang. A 23 ans, pour le tout premier tournoi du Grand Chelem de sa carrière, le Français ne fait pas semblant. Sa victoire contre Damir Dzumhur au 1er tour constituait déjà une vraie performance. Mais jeudi, il a frappé un plus grand coup encore en battant ce vieux grognard de Fernando Verdasco. Habitué à couper les (grosses) têtes, le gaucher espagnol a vu la sienne rouler sur le court numéro un au terme de quatre sets (6-4, 3-6, 7-6, 7-5) d'une rencontre électrique et pleine de rebondissements.

Il a fallu trois heures et quarante-cinq minutes au Sudiste pour terrasser un Verdasco visiblement pas ravi au vu de la poignée de mains vite expédiée qui a suivi la balle de match. Epatant Antoine Hoang, oui, qui a parfaitement débuté son match en empochant le premier set. Epatant, surtout, par sa capacité de réaction à chaque moment de flottement. Comme quand Verdasco a semblé prendre la mesure de cette partie lorsqu'il a servi pour mener deux sets à un. Peu avant, le Français venait de demander un temps mort médical pour se faire manipuler le dos et on l'imaginait alors mal tenir la distance.

Vidéo - Hoang - Verdasco : les temps forts

02:57

Les wild-cards font honneur à leur sésame

Mais le protégé de Lionel Zimbler a trouvé on ne sait trop où des ressources pour arracher cette troisième manche qui aura tant pesé sur l'issue des débats. Il a sauvé pour cela plusieurs balles de set à 5-4 avant de forcer la décision dans le jeu décisif. Dans la tête de Fernando Verdasco, cela commençait gentiment à bouillonner, mais le vétéran ibérique n'avait pas encore tout vu. Dans le quatrième set, Antoine Hoang a continué à s'accrocher comme une sangsue : une balle de break sauvée à 2-3, puis trois autres à 3-4. Ecœurant pour Verdasco.

Ce qui devait arriver ne manqua alors pas de se produire. A 5-5, sur son unique opportunité de break de tout le set, le Français a saisi sa chance. Il aurait pu trembler au moment de conclure ce match, mais non, à l'image des deux derniers points, bouclés sur un service gagnant et un ace, il a foncé. Comme un grand. C'est peu dire qu'il aura justifié l'invitation accordée par les organisateurs. Avec Corentin Moutet et Nicolas Mahut, il est d'ailleurs un des trois Tricolores qualifiés pour les 16es de finale.

Autre bonne nouvelle, son succès assure d'ores et déjà la présence d'un joueur français en seconde semaine, ce qui n'avait pas été le cas l'année dernière. Antoine Hoang affrontera en effet Gaël Monfils pour une place en huitièmes de finale. Après ses presque quatre heures de combat, ce sera compliqué, forcément. Mais visiblement, le garçon a de la ressource. Il est peut-être aussi en train de s'inventer un avenir. Il y a un an, il était 230e mondial. Il figurera parmi les 120 premiers après Roland-Garros. Dans le pire des cas. Son objectif est d'intégrer le Top 100 d'ici la fin de l'année. En deux jours, il vient de s'en rapprocher de façon considérable.

Antoine Hoang.

Antoine Hoang.Getty Images

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0