Getty Images

Gare au tirage : ces coupeurs de têtes qu'il faudra éviter en début de tournoi

Gare au tirage : ces coupeurs de têtes qu'il faudra éviter en début de tournoi

Le 23/05/2019 à 01:51Mis à jour Le 23/05/2019 à 18:33

ROLAND-GARROS - Les favoris et autres prétendants à la victoire finale vont devoir éviter certains joueurs non-têtes de série lors du tirage au sort du simple messieurs, qui se déroulera jeudi. Joueurs en forme en ce printemps, joueurs en forme tout court, spécialistes de l'ocre, révélations : voici dix joueurs qui valent le coup d'oeil.

Christian Garin

Classement ATP : 37e
Classement Race : 22e
Bilan sur terre en 2019 : 12 victoires, 2 défaites / 2 titres (ATP 250 Houston, ATP 250 Munich)

Longtemps annoncé comme le successeur de la génération Fernando Gonzalez / Nicolas Massu, Christian Garin a enfin assemblé tous les éléments pour réussir au haut niveau. Défaillant dans la tête, le joueur de Santiago a surtout réglé la question d'un mental complètement défaillant pour s'installer dans le Top 50. "El Tanque" a surtout un CV bien garni : il est le seul joueur du circuit à avoir empoché deux titres ATP sur toute la saison sur terre, février et avril-mai compris. C’était à Houston, sur une terre version américaine, et à Munich en avril. Spécialiste de l’ocre, le Chilien a quand même une inconnue à régler : sa capacité à gagner en trois sets gagnants. Il fera ses grands débuts dans le tableau principal du tournoi parisien.

NB : Battu en trois sets par Taro Daniel pour son retour à la compétition à Genève (il avait raté Madrid et Rome faute d'avoir le classement suffisant), Garin a eu une alerte à la jambe droite lors de ce match, avant de déclarer forfait en double. A voir si cette blessure le gêne à Paris ou l'empêche de s'aligner.

Vidéo - Trois sets accrochés pour se délivrer : les temps forts du premier titre de Garin

02:52

Fernando Verdasco

Classement ATP : 35e
Classement Race : 26e
Bilan sur terre en 2019 : 6 victoires, 5 défaites

Fernando Verdasco, où l’un des derniers vrais coupeurs de têtes du circuit. Toujours performant, à défaut d’être régulier, le Madrilène de 35 ans continue son bonhomme de chemin sur le circuit professionnel. S’il n’a plus ses jambes de 20 ans, Verdasco pratique toujours un tennis parfois dévastateur, souvent frustrant, qui continue de lui rapporter des résultats suffisants pour perdurer dans le Top 50. Tombeur d’Alexander Zverev au 1er tour de l’édition 2017 de Roland-Garros, le gaucher est la non-tête de série la plus dangereuse de ce listing. Ses trois dernières deuxièmes semaines en Grand Chelem ont toutes été jouées à Paris (2014, 2017 et 2018).

Vidéo - Verdasco a bousculé Nadal pendant un set avant de craquer : les temps forts

02:59

Nick Kyrgios


Classement ATP : 36e
Classement Race : 28e
Bilan sur terre en 2019 : 1 victoire, 2 défaites (dont une sur retrait à Rome)

Nick Kyrgios n’aime pas la terre battue. Il n’aime pas Roland-Garros non plus. Si l’Australien apparaît comme un homme à éviter, c’est principalement par ses qualités tennistiques, plus que ses aptitudes sur ocre, jamais travaillées. Il reste quand même les armes de base : Kyrgios a un service dévastateur et fiable, une palette technique suffisamment élevée pour gêner n’importe qui et un grain de folie unique. Il y aura évidemment tout le reste à gérer avec lui. Sa motivation, sa capacité à ne pas trop sortir de son match, la gestion des éléments extérieurs. Mais un Kyrgios bien luné, oui, ça peut faire des dégâts. Même si jouer à Roland ne l'intéresse pas.

Vidéo - Service à la cuillère, tweener et passings de feu : Kyrgios a tout fait à Medvedev

02:54

Hubert Hurkacz

Classement ATP : 43e
Classement Race : 36e
Bilan sur terre en 2019 : 2 victoires (+ 2 en qualifications), 4 défaites (+ 1 en qualifications)

Privé de figure de proue depuis quelques années, le tennis polonais tient en Hubert Hurkacz un nouveau point d’encrage. Classé au-delà du Top 200 il y a un an, le natif de Wroclaw est désormais solidement attaché au Top 50. Décrit comme un "assassin", doublé d’un sosie tennistique d’Andy Murray, notamment au retour, par son nouveau coach Craig Boynton, le Polonais continue sa progression en 2019 où il a pris un malin plaisir à devenir un coupeur de têtes (il a battu Thiem, Nishikori, Pouille et Shapovalov depuis janvier). Sa saison sur terre est très 50-50 : trois éliminations au 1er tour à Monte-Carlo, Budapest et Rome, pour un 8e de finale à Madrid après être sorti des qualifications. Service puissant, coups lourds, Hurkacz sait dicter le jeu et ça le rend dangereux.

Vidéo - Toujours pas convaincant mais encore en vie : Zverev a bataillé pour sortir Hurkacz

03:34

Radu Albot


Classement ATP : 45e
Classement Race : 29e
Bilan sur terre en 2019 : 4 victoires, 4 défaites (encore en lice à Genève)

Il n'y a pas d'âge pour jouer son meilleur tennis. Auteur de quelques performances notables depuis trois ans, Radu Albot a enfin trouvé la clé du très haut niveau en 2019 à l'âge avance de 29 ans. Ses bons résultats, la quête de son premier titre en carrière à Delray Beach en février, et sa constance, font de lui un client à ne pas croiser lors d'un premier tour. S'il doit encore transformer l'essai en Grand Chelem, sa rencontre avec le Suédois Magnus Tideman en décembre lui a permis un déblocage psychologique dès l'Open d'Australie. Plutôt complet, le Moldave, qui a grandement amélioré son service et son jeu en fond de court, a aussi la particularité d'être à l'aise sur terre battue, sa surface préférée avec le dur.

Vidéo - Passings, amorties... Federer a dû sortir le grand jeu pour venir à bout d'Albot

04:04

Pablo Cuevas


Classement ATP : 50e
Classement Race : 20e
Bilan sur terre en 2019 : 7 victoires (+ 1 en qualifications), 4 défaites (+1 en qualifications)

Le Magicien est toujours là. Disparu des écrans radar depuis Roland-Garros 2017, où il était attendu de pied ferme après son excellente saison sur ocre, l’Uruguayen a enfin sorti la tête de l’eau en 2019. Obligé de se contenter de tournois 250 et de Challengers à cause de son classement, le joueur de Concordia a rappelé au printemps pourquoi il était une épine sur terre battue. Quart de finaliste à Budapest, finaliste à Estoril et vainqueur à Aix-en-Provence en Challenger, son bilan européen est celui d’un mec qui maîtrise la surface comme personne. Un mec à éviter donc.

Vidéo - Tsitsipas - Cuevas : Les temps forts de la finale d'Estoril

03:11

Jan-Lennard Struff

Classement ATP : 44e
Classement Race : 39e
Bilan sur terre en 2019 : 7 victoires, 5 défaites

Quand on voit évoluer Jan-Lennard Struff, c'est souvent le même refrain qui revient : pourquoi n'y arrive-t-il pas ? Grand (1,96m) et puissant, le joueur de Warstein n'a trouvé la recette de la constance qu'à 29 ans. Son début de saison en atteste : 15 victoires, pour 12 défaites, un 8e de finale atteint à Indian Wells et un meilleur classement en carrière égalé (44e). Sur terre, le longiligne droitier a aussi montré qu'il avait des dispositions pour briller. Il a battu David Goffin et Stefanos Tsitsipas à Barcelone, avant de mener la vie dure à Rafael Nadal en quarts. Il a remis ça à Madrid en dominant Kyrgios avec la manière, avant de s'offrir Dimitrov et Cilic et de ne céder qu'en trois manches face à Kei Nishikori à Rome. Des résultats assez probants pour lui coller une pancarte de "sniper".

Vidéo - A force de coup droit dévastateur, Struff a fait craquer Dimitrov

02:50

Grigor Dimitrov

Classement ATP : 47e
Classement Race : 61e
Bilan sur terre en 2019 : 3 victoires (+2 en qualifications), 5 défaites

Les temps sont durs pour Grigor Dimitrov. Presque sorti du Top 50, après avoir goûté au Top 5 mondial fin 2017, le Bulgare est à la recherche de son niveau perdu et surtout d'une confiance totalement évaporée. Sa saison 2019 ressemble, elle, a une petite descente aux enfers. Depuis janvier et son 8e de finale à l'Open d'Australie, il n'a gagné que quatre petits matches et il va aborder Roland avec une série de trois revers de rang. Après une entrée en matière réussie à Monte-Carlo, le joueur de 28 ans s'est perdu. Séparé de Dani Vallverdu, mais avec le duo Andre Agassi-Radek Stepanek à ses côtés, Dimitrov a encore du tennis dans sa raquette. Tout est dans la tête en ce moment pour lui.

Vidéo - Nadal trop fort pour Dimitrov : les moments forts de son succès

02:38

Jaume Munar

Classement ATP : 52e
Classement Race : 63e
Bilan sur terre en 2019 : 5 victoires, 4 défaites (+1 en qualifications)

L’héritier. Originaire des Baléares, comme Rafael Nadal, Munar a dans sa raquette une partie de l'avenir du tennis espagnol qui peinait à se renouveler depuis une décennie. Arrivé dans le Top 100 en 2018, le droitier a réussi à s’y maintenir. Sa saison sur ocre a bien débuté, avant de connaître une chute vertigineuse, passé le tournoi de Barcelone. A Roland-Garros, il va devoir défendre son 2e tour de l'année dernière, un beau duel perdu sur le Lenglen face à Novak Djokovic (7-6, 6-4, 6-4), sans avoir gagné un match depuis un mois. Mais le jeu sur terre, il maîtrise.

Vidéo - Khachanov s'est sorti des griffes de Munar : les temps forts de sa victoire

03:03

Juan Ignacio Londero

Classement ATP : 78e
Classement Race : 54e
Bilan sur terre en 2019 : 3 victoires (+ 3 en qualifications), 5 défaites (+1 en qualifications) / 1 titre (ATP 250 Cordoba, en février)

Une semaine peut vous changer la vie. Pour Juan Ignacio Londero tout s'est joué au mois de février. Invité par l'organisation du tournoi de Cordoba, l'Argentin a réalisé un coup magistral en décrochant son premier titre ATP chez lui. Un sacre remporté après une semaine de rêve. La spécificité de Londero est surtout d'avoir gagné un titre, alors qu'il n'avait jamais gagné un seul match sur le circuit professionnel (il n'avait que trois apparitions en tournois ATP entre 2013 et 2018). Le déclic est survenu comme ça, à 25 ans, et sur terre battue. Peu connu, car seulement présent sur le circuit secondaire, le natif de Jesús María va faire ses débuts en Grand Chelem. Son inexpérience semble être un frein, mais la "garra" argentine n'est pas une légende. C'est ça qui l'a tiré d'une retraite anticipée en 2017 et qui le maintient en vie.

Juan Ignacio Londero célèbre son succès à Cordoba
Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0