Eurosport

Le sommet de la terre

Le sommet de la terre

Le 09/06/2019 à 08:27Mis à jour Le 09/06/2019 à 14:18

ROLAND-GARROS – Après une quinzaine souvent mouvementée et parfois épique, le tournoi s'achève dimanche par une finale on ne peut plus logique. La même que l'an dernier, entre l'inévitable Rafael Nadal, en quête d'un 12e titre Porte d'Auteuil, et Dominic Thiem, plus que jamais son principal challenger sur terre battue.

Le contexte

C'est la finale parfaite. Non pas entre les deux meilleurs joueurs du monde, mais entre les deux meilleurs joueurs de la terre. Rafael Nadal, plus grand joueur de tous les temps à avoir foulé cette surface, va recevoir la réplique de celui qui est de façon incontestable son dauphin. En battant Novak Djokovic après une âpre lutte samedi, l'Autrichien a définitivement conquis ce statut. Seul Nadal a d'ailleurs pu le stopper à Paris ces trois dernières années. Pour la première fois depuis les trois "Fedal" de 2006 à 2008, la finale masculine retrouve ainsi les mêmes protagonistes deux éditions de suite.

Alors, la finale 2019 sera-t-elle une copie conforme de celle de 2018, dans son déroulement comme dans son dénouement ? Il y a un an, pour sa première apparition à ce niveau, Thiem n'avait pas tenu la route. Après un début de match accroché, il s'était rapidement retrouvé dans les cordes pour s'incliner sévèrement (un peu trop d'ailleurs pour une lutte de 2h40), 6-4, 6-3, 6-2. La leçon avait été rude. Nadal est toujours Nadal, mais Thiem a grandi depuis. Pour la première fois, il a atteint les quarts de finale en Grand Chelem ailleurs que sur la terre battue parisienne, à l'US Open l'été dernier. Pour la première fois aussi, il s'est imposé en Masters 1000

En théorie, nous pouvons donc espérer une finale plus accrochée que la précédente. Seul accroc, mais de taille, à cette théorie, Nadal arrive frais comme un gardon. Il a joué son quart de finale mardi. Thiem a disputé le sien jeudi. Rafa a bouclé sa demie en trois sets vendredi. Thiem a bataillé cinq sets et plus de quatre heures sur… deux jours, vendredi et samedi. C'est peu dire, donc, que le contexte ne simplifie pas la mission pourtant déjà extraordinairement complexe du protégé de Nicolas Massu.

Vidéo - Les temps forts de la finale : Thiem s'est accroché une heure, puis Nadal a déroulé

03:03

Leurs parcours

Dominic Thiem

1er tour : Tommy Paul (EU) - 6-4, 4-6, 7-6(5), 6-2
2e tour : Alexander Bublik (Kaz) - 6-3, 6-7(6), 6-3, 7-5
3e tour : Pablo Cuevas (Uru) - 6-3, 4-6, 6-2, 7-5
1/8e de finale : Gaël Monfils (Fra) - 6-4, 6-4, 6-2
Quart de finale: Karen Khachanov (Rus) - 6-2, 6-4, 6-2
Demi-finale : Novak Djokovic (Ser) - 6-2, 3-6, 7-5, 5-7, 7-5

Vidéo - Thiem - Djokovic : Les meilleurs moments d'une demi-finale épique

02:59

Rafael Nadal

1er tour : Yannick Hanfman (All) - 6-2, 6-1, 6-3
2e tour : Yannick Maden (All) - 6-1, 6-2, 6-4
3e tour : David Goffin (Bel) - 6-1, 6-3, 4-6, 6-3
1/8e de finale : Juan Ignacio Londero (Arg) - 6-2, 6-3, 6-3
Quart de finale : Kei Nishikori (Jap) - 6-1, 6-1, 6-3
Demi-finale : Roger Federer (Sui) - 6-3, 6-4, 6-2

Vidéo - Nadal a éteint Federer en trois sets et dans le vent : les temps forts de leur demi-finale

02:59

Face à face

Ce sera dimanche le 13e affrontement entre Rafael Nadal et Dominic Thiem. Le Majorquin a remporté les deux tiers de leurs duels et mène 8-4. Mais en Grand Chelem, son ascendant est nettement plus net puisqu'il s'y est imposé quatre fois sur quatre. Dont trois fois à Roland-Garros, où Thiem n'a toujours pas pris le moindre set.

A Paris, il a été balayé en 2014 au 2e tour (6-2, 6-2, 6-3, leur tout premier match commun), en demi-finale en 2017 (6-3, 6-4, 6-0) puis lors de la finale 2018 (6-4, 6-3, 6-2). A noter qu'une seule de leurs confrontations ne s'est pas déroulée sur terre battue. C'était à l'US Open, l'an dernier, en quart de finale. Un match culte, arraché au tie-break du dernier set par Nadal, qui avait pris un cinglant 6-0 pour commencer la rencontre.

Vidéo - Un tie-break au 5e set pour dénouer l'un des combats de l'année... Nadal et Thiem ont régalé

02:00

Ils ont dit

Rafael Nadal : "J'ai confiance en moi. Je sais ce que je dois faire. Mais si je ne suis pas capable d'exécuter mon plan, les choses deviendront compliquées. Mais si je joue bien, si je fais ce qu'il faut, je sais que j'ai toutes mes chances."

Dominic Thiem : "C'est un rêve, un grand rêve pour moi de gagner ce match, de gagner ce titre. Mais j'ai aussi en tête le fait que, si ça n'arrive pas dimanche, ce qui peut arriver vu celui qui se trouvera de l'autre côté du filet, je n'aurai pas à rougir. Alors je ne me mets pas trop de pression."

Trois stats à avoir en tête

11. Si Nadal l'emporte dimanche, ce sera le 11e tournoi du Grand Chelem consécutif gagné par un trentenaire. La série a démarré avec Stan Wawrinka à l'US Open en 2016. Le dernier Majeur enlevé par un joueur n'ayant pas encore atteint le cap des 30 ans est Wimbledon 2016. Andy Murray, le lauréat, avait alors... 29 ans. C'est de loin la plus longue série de l'ère Open. La plus longue, jusqu'alors, était de... quatre, lors du Grand Chelem de Rod Laver en 1969.

120. Rafael Nadal va jouer le 120e match de sa carrière en trois sets gagnants sur terre battue. Son bilan, pour l'heure, est le suivant : 117 victoires (dont 92 à Roland-Garros) pour seulement 2 défaites (à Roland-Garros à chaque fois, contre Söderling en 2009 et Djokovic en 2015).

150. En cas de succès, Dominic Thiem deviendra le 150e vainqueur d'un tournoi du Grand Chelem dans l'histoire du tennis. Ce 150e se fait attendre depuis maintenant quatre ans et demi. Le 149e était Marin Cilic, en 2014, à l'US Open.

Dominic Thiem

Dominic ThiemGetty Images

Notre avis

"Il va jouer le meilleur joueur de l'histoire sur terre battue, c'est vrai, mais Dominic s'entraîne depuis qu'il est enfant pour ce genre de défis. Quel plus beau défi pouvez-vous espérez quand vous aimez la terre battue que de jouer une finale de Roland-Garros contre Nadal ?", interroge Nicolas Massu, l'entraîneur de Dominic Thiem. C'est un formidable défi pour l'Autrichien, sans doute le seul joueur au monde avec Djokovic à pouvoir rivaliser avec un Nadal au top sur terre battue aujourd'hui. Il l'a déjà prouvé.

Mais peut-il tenir la distance sur une rencontre au meilleur des cinq sets ? Surtout en ayant dépensé autant d'énergie dans sa demi-finale face au numéro un mondial. Il devra être à 200% de ses moyens physiques pour avoir une chance. Si sa demie laisse des séquelles, la messe dominicale sera vite pliée. Mais son succès sur Djokovic peut aussi l'avoir galvanisé. Il possède les armes pour rivaliser, même avec Nadal, et a énormément progressé mentalement. C'est un joueur qui croit en lui.

Son plus gros problème, c'est d'avoir Nadal en face de lui. Puerta, Federer, Söderling, Djokovic, Ferrer, Wawrinka et... Thiem se sont tous cassés les dents sur le Majorquin en finale de Roland-Garros. On ne peut imaginer défi plus complexe à relever aujourd'hui dans le tennis moderne. Battre Nadal dans une finale à Roland, c'est au-dessus de tout le reste. La légende est à ce prix pour Dominic Thiem. Il le sait. Et il y croit. C'est un premier pas. Indispensable. Mais loin d'être suffisant.

Notre pronostic : Nadal en 3 ou 4 sets

Dominic Thiem et Rafael Nadal

Dominic Thiem et Rafael NadalGetty Images

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0