Getty Images

Federer valide ses retrouvailles avec Nadal et le dernier carré

Federer valide ses retrouvailles avec Nadal et le dernier carré

Le 04/06/2019 à 19:00Mis à jour Le 04/06/2019 à 20:00

ROLAND-GARROS - Roger Federer (N.3) est de retour en demi-finale ! Le Suisse a écarté son compatriote Stan Wawrinka (N.24) en quatre manches (7-6, 4-6, 7-6, 6-4) et 3h35 de jeu pour revenir dans le dernir carré Porte d'Auteuil pour la première fois depuis 2012. Il y retrouvera son vieil ennemi Rafael Nadal qui a laminé Kei Nishikori.

Sept ans après, revoilà Roger Federer en demi-finales de Roland-Garros. Après quatre années d'absence, l'homme aux vingt titres du Grand Chelem n'a pas raté ses retrouvailles avec la terre battue parisienne. Et s'il avait bénéficié jusqu'ici d'un parcours à sa main, sa victoire mardi face à son vieux complice, rival et compatriote Stan Wawrinka en quarts de finale valide pleinement son retour aux affaires. L'ainé s'est imposé en quatre sets et deux bouts de match sur le Lenglen (7-6, 4-6, 7-6, 6-4 en 3h35) face à son cadet et retrouvera vendredi un certain Rafael Nadal.

Vidéo - Deux gladiateurs pour un duel haletant : Les temps-forts de Federer-Wawrinka

02:55

Le tournant de l'étouffant 3e set

S'il est resté en vie pendant plus de trois heures et demie, c'est d'abord parce que Wawrinka a su se montrer d'une efficacité diabolique sur les balles de break. Celles qu'il a obtenues comme celles qu'il a dû sauver. Federer n'en a au bout du compte converti que 2 sur 18. Avec quatre fois et demi moins d'opportunités, Wawrinka a pris autant de fois le service de son adversaire. Heureusement pour lui, Federer a su serrer le jeu dans les moments les plus chauds, à commencer par le tie-break du premier set, qui lui a permis d'effectuer la course en tête dans ce match.

En bondissant sur sa première occasion en début de deuxième set, Stan Wawrinka remis les pendules à l'heure, et ce quart de finale s'est probablement joué dans une fin de troisième manche étouffante. Federer s'est d'abord retrouvé dans le pétrin en concédant son engagement à 3-3. Wawrinka regrettera peut-être longtemps le jeu suivant, son pire jeu de service de la partie, en guise d'offrande pour un débreak de Federer. Ce dernier a ensuite remis la pression, obtenant en vain deux balles de set à 5-4, avant de finalement conclure au jeu décisif, 7 points à 5.

Vidéo - Discussions au sommet et accolade sympa : quand Federer et Wawrinka ont décidé de couper

00:43

Trois jours pour saliver

Lorsque l'orage a menacé, renvoyant les deux Helvètes pour une bonne heure à 3-3 dans le quatrième acte, rien n'était encore fait, mais Stan Wawrinka évoluait sur un fil. En début de manche, une fois encore, il s'était sorti d'un mauvais pas sur son service, sauvant trois nouvelles balles de break. A la reprise, sur les coups de 18h35, tout semblait encore ouvert. Mais ce deuxième acte aura finalement duré que dix-huit petites minutes. Le temps pour Federer de breaker à 4-4 avant de conclure, péniblement, sur son engagement, en multipliant les services-volées.

Une forme de libération pour le Bâlois, qui efface le mauvais souvenir de 2015 et prouve qu'il, a cent fois eu raison de revenir sur ocre. Sur le court, au micro de Cédric Pioline, toujours aussi décontracté, il a livré quelques mots qui en disent long : "si je suis revenu, c'est peut-être aussi pour jouer Rafa." Le plus beau de tous les défis pour lui, après cinq échecs, dont quatre finales, face au maître des lieux. Ces retrouvailles-là, huit ans après la dernière joute, ont une saveur inestimable. Elles laissent trois jours pour saliver.

Vidéo - Federer : "Si je suis revenu sur terre, c’est aussi peut-être pour jouer Rafa"

00:49
Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0