"Non mais le mec c'est quoi sa potion magique ? Sans déconner. Il est même pas fatigué !"
"C'est Roger ce mec"
"C'est une blague ce match !"
"Elle va me rendre Zinzin" (à l'arbitre)
"Mais ça me casse les couilles ce match…"
"On m'a tout fait aujourd'hui ! Tout !"

Petit florilège du champ lexical de Corentin Moutet, l'homme qui commente les matches qu'il joue. Sur le court 14, le Français a beaucoup parlé, beaucoup râlé, beaucoup donné, beaucoup gâché et il a finalement été battu (0-6, 7-6, 7-6, 6-2, 18-16) par Lorenzo Giustino, le mec en question. Un match historique, puisqu'il entre dans le cercle fermé des rencontres ayant dépassé les six heures de jeu. Six heures et cinq minutes, exactement, pour venir titiller le record parisien de Fabrice Santoro et Arnaud Clément : 6h33, en 2004. Un 1er tour, déjà.

Roland-Garros
"Swiatek a encore prouvé que le jeu stéréotypé des filles, c'est bien fini !"
14/10/2020 À 13:35

On ne sait par où commencer pour raconter ce match hautement improbable dans son déroulement et qui restera dans les esprits pour sa durée et son scénario davantage que pour sa qualité de jeu sinusoïdale. Pour rappel, tout avait débuté dès dimanche, en toute fin de journée, à la lumière des projecteurs. Corentin Moutet avait démarré sur les chapeaux de roue, remportant le set initial 6-0. Personne n'aurait alors imaginé ce qui allait suivre. La rencontre avait été stoppée à une manche partout et 4-3, break en poche, en faveur de l'Italien.

6h05 de combat et la défaite au bout : Pour Moutet, le marathon a viré au cauchemar

5e set, 4e dimension

A la reprise, lundi après-midi, le gaucher parisien a d'abord débreaké avant de céder ce 3e set au jeu décisif. Puis il a survolé le 4e. Restait alors cette manche décisive à jouer. Elle a explosé les codes de la normalité, en mode quatrième dimension. Lorenzo Giustino y a mené 3-0. Puis il a obtenu une balle de match à 7-6. Ce fut la première balle de break sauvée de la partie par Corentin Moutet…

Entre temps, avant et après cela, le Français aura breaké à quatre reprises, pour perdre sa mise en jeu dans la foulée à chaque fois. Souvent par manque de lucidité et par la faute d'un petit déficit d'agressivité dans les moments chauds. Dommage. Sur ce quatuor maudit, il a même servi trois fois pour la victoire. En vain, donc.

Puis dans le 34e jeu de ce set, juste après le passage du cap des 6 heures à l'horloge, Moutet a craqué sur sa mise en jeu. Une énorme déception pour lui. Au-delà du côté mémorable de ce match, il vient de céder face à un joueur largement à sa portée, qui n'avait encore jamais remporté le moindre match sur le circuit principal. Le moins que l'on puisse dire, c'est que Lorenzo Giustino se souviendra de cette première…

Lorenzo Giustino - Roland Garros 2020 - Getty Images

Crédit: Getty Images

Roland-Garros
"2 Masters 1000 mais 0 Majeur : Djoko a raté sa reprise"
13/10/2020 À 20:50
Roland-Garros
"13 Roland-Garros : l'un des plus grands exploits de tous les temps"
13/10/2020 À 20:38