Fiona Ferro n'avait plus d'essence dans le moteur. La Française a été logiquement éliminée de Roland-Garros, lundi soir, après un match décousu face à l'Américaine Sofia Kenin. Un gros cran au-dessus dans l'ensemble, la vainqueure du dernier Open d'Australie s'est imposée en trois manches (2-6, 6-2, 6-1) après moins de deux heures de jeu. On peut malheureusement le dire : il n'y a plus de Français à Roland-Garros. Ferro deviendra elle n°1 française lundi prochain.
Il n'y a pas de déception à avoir pour Ferro. La protégée d'Emmanuel Planque n'avait pas les armes physiques pour faire tomber l'Américaine. Obligée de courir après le score après la perte de la première manche, celle-ci a explosé en larmes après sa victoire tant elle s'était mise la pression. Très agressive pendant tout le match, elle a fini par faire plier la Tricolore, incapable de rivaliser dans les 2e et 3e manches.
Roland-Garros
Le tournoi aura bien lieu en mai avec la jauge de public "la plus élevée possible"
05/03/2021 À 17:36
Le match de Fiona Ferro s'est arrêté à 6-2, 1-1. Auteure d'un debreak au début de cette deuxième manche, la Française a concédé dans la foulée un nouveau break. Celui-ci a été le début de la fin pour elle puisqu'elle n'a plus marqué que deux jeux après.
Lessivée physiquement, la 49e mondiale a commencé à moins bien se déplacer après une bonne heure de jeu et la cogneuse Kenin en a profité au maximum. C'est surtout la disparition du service de Ferro qui a permis à la tête de série n°4 du tournoi de faire très mal en retour. Son aisance dans le petit jeu, lui a également permis de bien casser les jambes de son adversaire. Distillées avec précision et un timing choisi, ses amorties ont été dévastatrices.

Ferro était au bout du rouleau : les temps forts de sa défaite contre la coriace Kenin

Un service défaillant pour Ferro

C'est dommage pour Ferro car sa première manche a été de fort belle facture. Breakée d'entrée, et obligée de sauver une balle de double break, la Française a entamé son 8e de finale de la plus mauvaise des manières. Le gain de ce premier jeu après une rude bataille l'a finalement libérée. Son coup d'accélérateur l'a ensuite mise sur orbite.
Précise en revers, dans le court, la Française a enchaîné cinq jeux de rang pour empocher le premier acte. On ne le savait pas encore, mais c'était la dernière fois de ce Roland-Garros que Ferro offrait au public son plus beau tennis. Disparue des écrans radar à 2-1, le sous-marin Kenin a attendu son heure pour revenir aux affaires. Ferro l'a payé très cher.
La 6e mondiale ne connaîtra son adversaire que mardi en milieu de journée ou en début d'après-midi. Le dernier 8e de finale du tableau féminin entre Ons Jabeur et Danielle Collins, prévu sur le court Suzanne-Lenglen, s'est arrêté après l'échauffement à cause d'une bien vilaine météo à Paris. Les deux joueuses joueront en premier mardi sur le Philippe-Chatrier. L'enceinte de la Porte d'Ateuil devient officiellement le seul court à accueillir les matches de simple désormais. Il est bien utile ce toit quand même !

Roland-Garros - Ferro : "On prend vite goût à ces grosses ambiances"

Roland-Garros
"Swiatek a encore prouvé que le jeu stéréotypé des filles, c'est bien fini !"
14/10/2020 À 13:35
Roland-Garros
"2 Masters 1000 mais 0 Majeur : Djoko a raté sa reprise"
13/10/2020 À 20:50