Stefanos Tsitsipas a pris sa revanche. Et de très belle manière. Battu il y a dix jours en finale du tournoi de Hambourg par Andrey Rublev, le Grec a délivré une grande partie en quart de finale pour s’imposer cette fois face au Russe, en trois sets et 1h55 de jeu (7-5, 6-2, 6-3). Après cette partie d’une grande sérénité, il s’apprête à jouer un choc qui promet en demi-finale face à Novak Djokovic, à moins que Pablo Carreño Busta ne crée la surprise dans le dernier quart de finale.

ATP Saint-Pétersbourg
Rublev triomphe à domicile et rejoint Djokovic
HIER À 15:29

Impressionnant Tsitsipas. La tête de série numéro 5, qui avait débuté sa quinzaine des Internationaux de France, comme son adversaire du jour d’ailleurs, par un match remporté en cinq manches après avoir été mené 2 sets à rien, délivre depuis récital sur récital. Bien physiquement, dans son jeu, mais surtout accompagné par un mental de fer, le 6e mondial a délivré un match complet pour se hisser dans le dernier carré de ce Roland-Garros.

Un départ poussif, puis la démonstration : Tsitsipas a survolé son quart contre Rublev

Un jeu complet qui a détruit Rublev

Pourtant, le Grec aurait pu paniquer, lorsqu’il a été breaké le premier dans cette partie par un adversaire contre lequel il avait perdu lors de leurs deux dernières confrontations, dont cette finale pas si lointaine.

Mais pas du tout, puisque l’Athénien a progressivement fait exploser un Andrey Rublev, un de ses grands rivaux de la "Next Gen", qui avait lui aussi réaliser un bon parcours depuis son entrée en lice compliquée. D’abord pris dans leur duel de fond de court, le sixième joueur au classement ATP a d’abord profité d’un énorme trou d’air de la tête de série numéro 13, qui s’est écroulé au service pour le gain du premier set, avant de céder.

Rublev a aussi été bousculé par un joueur qui l’a sorti de sa zone de confort, et qui l’a souvent fait quitter sa ligne de fond de court, pour le prendre en passing où le pousser à la faute dans le court. Le taux de réussite famélique du Russe au filet (seulement 6 points remportés sur 17) indique les progrès qu’il lui restent à faire sur cette surface. Essoré par les variations de son opposant, auteur de grosses fautes, il n’a pas vu le jour dans un deuxième acte à sens unique.

Première demie à Roland pour Tsitsipas

Là où Stefanos Tsitsipas peut nourrir des ambitions, c’est qu’il a aussi continuellement imprimé un gros rythme à son adversaire, ne relâchant jamais le pied de l’accélérateur et se ratant très peu (17 fautes directes pour le Grec).

Les zones trouvées pas ses coups droits ont fini par faire de nouveau craquer Rublev, en détresse sur une fin de match où il a sauvé une balle de double break puis une balle de match avant de céder, impuissant, sur le service de Tsitsipas, un autre point de grande satisfaction pour Tsitsipas lors de ce quart.

De retour dans le dernier carré d’un tournoi Majeur pour la première fois depuis l’Open d’Australie en 2019, le joueur de 22 ans va désormais tenter de franchir un cap. Et son possible match face au numéro 1 mondial fait déjà saliver.

ATP Saint-Pétersbourg
Rublev se rebelle et renverse Shapovalov pour accéder à la finale
17/10/2020 À 13:22
Roland-Garros
Djokovic rejoint Nadal dans la douleur
09/10/2020 À 20:33