Un bon gros ouf de soulagement : la première réaction de Dominic Thiem après sa victoire étriquée contre Hugo Gaston, après cinq manches de combat, a été de souffler un bon coup. On le comprend. Le couperet n'est pas passé loin et le fantôme de sa seule défaite en Grand Chelem après avoir mené deux manches à rien, celle face à Juan Martin del Potro à l'US Open 2017, est revenu dans les esprits.

Heureusement pour lui, tout s'est bien terminé. La joie de son clan, notamment celle de son entraîneur Nicolas Massu, n'est pas passée inaperçue : c'était très expressif. Le clan Thiem a compris qu'il avait eu affaire à un gros os sur le court Philippe-Chatrier. Et celui-ci se nommait Hugo Gaston.

Roland-Garros
"Swiatek a encore prouvé que le jeu stéréotypé des filles, c'est bien fini !"
14/10/2020 À 13:35

Gaston, à un cheveu de l'exploit : le résumé de son formidable bras de fer face à Thiem

Cela faisait longtemps que je n'avais pas joué quelqu'un qui avait un tel toucher de balle

Rattrapé au tableau d'affichage par le Français, alors qu'il menait deux manches à rien sur un Central couvert avant la fin du premier set, l'Autrichien n'est pas passé loin de la sortie avec cet improbable combat en cinq manches. S'il n'a pas eu de balle de match à sauver (il a quand même dû sauver une balle de debreak en servant pour le match), le vainqueur de l'US Open a quand même compris qu'il s'était embarqué dans une grosse galère face à un type imprévisible.

Interrogé sur le court après cette victoire, Thiem a évidemment tiré un portrait flatteur de l'enquiquineur Gaston qui lui a payé une visite guidée du Chatrier. "C'était un match incroyable. Il a eu d'incroyables qualités de combattant", a soufflé Thiem, vraiment content. "Cela faisait très longtemps que je n'avais pas joué contre quelqu'un qui avait un toucher de balle comme ça. Il m'a fait monter au filet 400 fois avec ses amorties. Ses amorties viennent d'une autre planète."

Service-volée, volée réflexe et passing coup de patte : Gaston a dégoûté Thiem

Thiem estime avoir eu de la "chance"

Forcément, la question de l'avenir de Gaston lui a été posée. Comme le font souvent les champions bousculés, mais vainqueurs de ces duels au couteau, l'Autrichien a prédit un bel avenir au gamin de 20 ans. "S'il continue comme ça, il aura une très belle carrière", a glissé le joueur de Wiener Neustadt. Avant de glisser une phrase prophétique. "Il va apporter beaucoup de joie à ce court."

Selon lui, le moment qui a tout changé lors de ce 8e de finale imprévisible est survenu en fin de troisième manche quand il a raté des opportunités de break. Deux balles de break qui auraient pu l'envoyer plus rapidement aux vestiaires.

"J'ai raté deux balles de break à deux sets à zéro et 4-4. Cela a pas mal changé à partir de là", a constaté la tête de série n°3. "Il a commencé à jouer de manière incroyable après et je n'arrivais pas à trouver la réponse à ça. Puis au 5e set, j'ai trouvé une nouvelle énergie. Je pense quand même que j'ai eu pas mal de chance de m'en sortir."

"On est déçu pour Gaston car il nous a fait croire que c'était possible"

Roland-Garros
"2 Masters 1000 mais 0 Majeur : Djoko a raté sa reprise"
13/10/2020 À 20:50
Roland-Garros
"13 Roland-Garros : l'un des plus grands exploits de tous les temps"
13/10/2020 À 20:38