Il aurait pu gagner ce match en trois manches ou le perdre en quatre. Tout ça par sa faute. C'est en tout cas l'analyse de Diego Schwartzmann, vainqueur d'un duel homérique face à Dominic Thiem pour se qualifier pour la première demi-finale de Grand Chelem de sa carrière. S'il est passé par toutes les sensations, de l'agacement à l'énervement mais jamais la résignation, l'Argentin arborait un énorme sourire malgré les cinq heures de match. Et pour cause.

Breaks à gogo et coups de génie : le résumé de l'énorme victoire de Schwartzman

"Pourquoi ne pas sourire ?, a-t-il demandé à Cédric Pioline, apparemment surpris par le visage radieux de l'Argentin. "Avant ce match, j'avais joué deux matches en cinq sets sur le Chatrier et j'avais perdu à chaque fois (face à Monfils en 2015 et Djokovic en 2017). C'est donc ma première victoire, c'est vraiment sympa comme sensation". Sympa, ce n'est sans doute pourtant pas l'adjectif qu'on aurait utilisé pour qualifier son match tant l'Argentin a semblé se faire des noeuds au cerveau, notamment dans les deuxième et troisième manches.
Roland-Garros
Thiem la classe : "Perdre contre un ami, ça fait un peu moins mal"
06/10/2020 À 20:59
"Je ne sais pas ce que les gens ont pensé de moi, rigole Schwartzmann. Je suis devenu fou. J'ai eu des opportunités, des opportunités faciles. C'est pour ça que j'étais si agacé, énervé contre moi-même. J'étais proche de pouvoir gagner ces sets et je n'en ai pas été capable." Le sort du match aurait été réglé beaucoup plus rapidement. Dans la troisième manche, Schwartzman a servi pour le set à 5-3 avant de se rater dans les grandes largeurs et de se rajouter deux heures de match et de s'ôter le droit à l'erreur.
Allez, tu ne vas pas laisser ça arriver cette fois
"Je criais, je parlais à mon coach, il me disait de jouer au tennis. J'étais nerveux", résume-t-il. Et quand lui restait solide, Dominic Thiem sortait des coups venus d'ailleurs, notamment ce coup droit pour sauver une balle de quatrième set à 5-4. "Il s'est mis a joué des coups incroyables. C'est l'un des meilleurs du monde, il en est capable, remet l'Argentin qui a refusé de courber l'échine. Je me suis dit : 'Allez, tu ne vas pas laisser ça arriver cette fois''. Et effectivement, le 14e joueur mondial a fini par saisir sa chance en jouant notamment un jeu décisif "fabuleux" dans la quatrième manche et en profitant d'un Thiem à bout dans la cinquième.

Diego Schwartzman

Crédit: Getty Images

Il sera toujours temps plus tard de se pencher sur son prochain adversaire qui pourrait bien être Rafael Nadal. Ce mardi soir, Diego Schwartzman est "vraiment heureux. Pas seulement pour la demi-finale, c'est vraiment une très grosse étape que je franchis". Comment le contredire ? Il vient de battre Dominic Thiem, l'un des coffres les plus impressionnants du circuit, en cinq manches sur sa surface favorite, là où il restait sur deux finales consécutives et où il avait toujours vu le dernier carré depuis 2016. Une petite poignée de semaine aussi après son premier sacre en Grand Chelem. Et Diego Schwartzman sera un joueur du top 10 mondial la semaine prochaine. Pour une étape, c'est une sacrée étape.
Roland-Garros
5 sets, 5 heures : l'infatigable Schwartzman met Thiem au tapis
06/10/2020 À 18:42
Roland-Garros
Carton plein chez les juniors : Quatre Français en demi-finales !
10/06/2021 À 14:45