Le grand rendez-vous du printemps sera celui... de l'automne. L'édition 2020 de Roland-Garros, initialement prévue du 24 mai au 7 juin, a été reportée à cause du coronavirus. Les organisateurs l'ont annoncé mardi après-midi dans un communiqué. Ils ont aussi dévoilé les nouvelles dates du tournoi, qui se tiendra finalement du 20 septembre au 4 octobre prochain. Une décision qui va impacter tout le calendrier tennistique et confère à cette saison 2020 un caractère toujours plus exceptionnel.
Pour l'heure, les circuits ATP et WTA sont gelés jusqu'à la fin du mois d'avril pour le premier et début mai pour le second. Mais une menace planait déjà fortement sur la suite de la campagne sur terre battue, notamment les Masters 1000 de Madrid et Rome au mois de mai. Comme l'Italie et l'Espagne, la France est très touchée par l'épidémie de Covid-19. Après le durcissement des mesures gouvernementales ces derniers jours, l'hypothèse d'un maintien de Roland-Garros aux dates initiales semblait de moins en moins crédibles.
Roland-Garros
Carton plein chez les juniors : Quatre Français en demi-finales !
10/06/2021 À 14:45
Une décision difficile mais courageuse
"Si personne aujourd’hui ne peut prévoir quelle sera la situation sanitaire le 18 mai prochain (date du début des qualifications, NDLR), les mesures de confinement en vigueur rendent impossible sa préparation et par conséquent, son organisation aux dates initialement prévues", explique dans son communiqué la FFT. Pour préserver de façon responsable la santé de ses salariés, de ses prestataires et fournisseurs pendant la période de préparation, la FFT a décidé de retenir le seul scénario qui conciliera organisation du tournoi en 2020 et lutte contre le Covid-19."
"C’est une décision difficile mais courageuse que nous avons prise en cette période exceptionnelle et évolutive depuis ce week-end. Nous agissons en responsabilité, nous devons être solidaires les uns des autres dans ce combat pour la sécurité sanitaire de tous", ajoute de son côté le président de la fédération française, Bernard Giudicelli. En choisissant de prendre les devants et en reportant son tournoi deux mois avant l'échéance, Roland-Garros a joué la carte de l'anticipation.

Une semaine après la finale de l'US Open…

Mais ce repositionnement dans le calendrier n'ira pas sans quelques frottements inédits. En effet, s'il est maintenu, l'US Open s'achèvera le dimanche 13 septembre, date de la finale du tournoi masculin. Roland-Garros débuterait donc seulement sept jours après la fin du Grand Chelem new-yorkais. Il parait bien difficile d'enchainer deux Majeurs de manière aussi rapprochée, surtout quand ils sont géographiquement aussi distants. New York – Paris, ce n'est pas Paris – Londres.
Quid, également, des compétitions prévues sur les nouvelles dates du rendez-vous parisien ? Cinq tournois ATP 250 sont programmés sur la quinzaine du début d'automne : Metz et Saint-Pétersbourg la première semaine, Sofia, Chengdu et Zhuhai la seconde. C'est également le cas de cinq tournois WTA. Sans oublier la clinquante et lucrative Laver Cup, qui se retrouve coincée au beau milieu de ces nouvelles dates de Roland-Garros. C'est donc un joli pavé dans la mare tennistique que vient de jeter le désormais dernier tournoi du Grand Chelem du calendrier. Des dents vont grincer et, si rien ne bouge, certains vont devoir effectuer des choix draconiens...
Roland-Garros
La journée des Français : Huit éliminés sur neuf représentants, hécatombe chez les Bleus
30/05/2021 À 12:09
Roland-Garros
Le tournoi aura bien lieu en mai avec la jauge de public "la plus élevée possible"
05/03/2021 À 17:36