Fin de l'aventure pour Coco Gauff. L'Américaine, qui disputait mercredi son tout premier quart de Grand Chelem, a fini par faire ses 17 ans sur le court Philippe-Chatrier. Pour Barbora Krejcikova, en revanche, le rêve se prolonge. Après une féroce bataille dans le premier set, la Tchèque a fait exploser sa jeune adversaire dans le second pour s'imposer en deux manches, 7-6, 6-3 et 1h50 de jeu. A 25 ans, Krejcikova, qui découvrait elle aussi les quarts de finale, confirme qu'elle est une des grandes sensations de la quinzaine.
Il y a eu deux "matches" distincts sur le Central. Le premier laissera sans doute de gros regrets à Cori Gauff. Sur trois séquences différentes, elle a eu l'occasion d'empocher ce premier acte. Une balle de set à 5-3 sur son engagement, deux autres à 6-5 sur celui de Krejcikova et deux de plus dans le tie-break, à 6-4 en sa faveur. Mais cela n'a pas suffi à la jeune Américaine et c'est finalement la Tchèque qui, en alignant quatre points, a fini par arracher ce set, 8 points à 6. Un énorme coup de massue pour Gauff, qui n'allait jamais s'en relever.

Trop de fautes chez Gauff

WTA Doha
Cornet n'a pas fait le poids contre Sabalenka, Gauff éteint Garcia
22/02/2022 À 14:47
Ce premier set avait duré une heure et treize minutes. 17 minutes plus tard, Barbora Krejcikova menait 7-6, 5-0. Elle venait de remporter 16 des 17 derniers points quand Gauff s'est présentée pour servir à 0-5. Il n'y avait plus de match sur le Chatrier. Mais comme le tennis est un sport aussi bizarre que formidable, cette fin de rencontre a retrouvé un peu de piment, "grâce" à la nervosité bien compréhensible qui a envahi la joueuse tchèque.
A 5-1, 40-0, la fin semblait pourtant imminente. Mais Krejcikova a laissé filer ces trois balles de match, puis encore deux autres dans la foulée sur le service de l'Américaine. Soudainement, à 5-3, on commençait à se dire que, finalement, ce quart de finale pouvait encore prendre une tournure invraisemblable. Le grand mérite de Barbora Krejcikova est alors d'avoir su maîtriser une dernière fois ses nerfs. Elle a terminé sur un jeu blanc. L'esquisse de miracle n'aura été rien d'autre qu'une esquisse pour Cori Gauff.
Il a manqué à la native d'Atlanta un brin de lucidité dans ses choix par moments. Elle a beaucoup tenté, mais aussi beaucoup raté (41 fautes directes pour 25 coups gagnants) et a manqué de réalisme en ne convertissant que trois de ses dix balles de break. Mais tout s'est donc surtout joué sur ces cinq balles de set qui lui resteront en travers de la gorge. Elle n'a que 17 ans, et ce Roland-Garros marque un pas en avant pour elle. Même si, dans ce tableau dévasté, elle avait peut-être commencé à rêver d'autre chose.
WTA Dubai
Accrocheuse contre Krejcikova, Garcia a fini par rendre les armes
14/02/2022 À 12:19
Open d'Australie
Krejcikova a balayé Azarenka : revivez les temps forts du match en vidéo
23/01/2022 À 04:14