Stefanos Tsitsipas a fini par avoir le dernier mot, sur le court Philippe-Chatrier. Ce vendredi soir, le Grec, tête de série n°5, s'est qualifié pour les huitièmes de finale de Roland-Garros, aux dépens de l'Américain John Isner, 34e joueur mondial et tête de série n°31, en quatre sets (5-7, 6-3, 7-6 (3), 6-1) et 2h41 de jeu. Au prochain tour, le 5e joueur mondial affrontera l'Espagnol Pablo Carreno-Busta, 12e joueur mondial et tête de série n°12, qui n'a pas forcé contre l'Américain Steve Johnson, 88e joueur mondial, en trois manches (6-4, 6-4, 6-2) et 2h04 de jeu.
Le tournant de cette rencontre, sur la terre battue parisienne, a certainement eu lieu dans le deuxième set. Alors que les deux hommes étaient à égalité (3-3), John Isner s'est procuré une balle de break pour mener alors 7-5 4-3, service à suivre. Une belle opportunité que l'Américain n'a donc pas su convertir.
ATP Rome
Une bulle à part pour Djokovic, le plafond de verre de Tsitsipas
15/05/2022 À 22:03
Pourtant, juste avant, le 34e joueur mondial avait fait sa loi dans la première manche, en mettant la pression d'entrée sur son adversaire, avec deux possibilités de lui prendre son service sur le premier jeu disputé, avant de le breaker en fin de manche. Une manche qu'il s'est magnifiquement adjugée, en remportant les huit derniers points de celle-ci (7-5).

Isner a montré ses limites physiques

Dans la deuxième manche, après avoir enfin obtenu trois premières balles de break, à 2-1, Stefanos Tsitsipas a donc résisté sur son propre service et fini par faire céder John Isner, pour ensuite égaliser à une manche partout, sur un jeu blanc (6-3). L'Américain, impressionnant au service (19 aces à huit), a baissé petit à petit de pied, comme le montre notamment son pourcentage de 1er service. D'un excellent 76% dans le premier set, il n'a pas pu faire mieux que 62% dans le troisième.
Ce fameux troisième set est le seul où il n'y a pas eu de break, de part et d'autre. Si les deux hommes sont ensuite allés jusqu'au tie-break, ce jeu décisif a été survolé par le mieux classé des deux (7-6 (3)). C'est à ce moment-là que Isner a montré ses limites physiques. Stefanos Tsitsipas n'en demandait évidemment pas tant et il a survolé le quatrième et dernier set, à la faveur de deux balles de break converties sur les trois obtenues, à 1-0 puis à 4-1 (6-1).
Homme en forme de ce début de saison, le Grec enregistre une 36e victoire. Même s'il a perdu son premier set depuis le début de cette quinzaine, Tsitsipas, pour sa cinquième participation Porte d'Auteuil, atteint les huitièmes de finale pour la troisième année consécutive. Le demi-finaliste 2020 n'a certainement pas l'intention de s'arrêter en si bon chemin.
ATP Rome
Un 6e triomphe romain pour Djokovic
15/05/2022 À 15:56
ATP Rome
Djokovic - Tsitsipas : Revivez le film du match
15/05/2022 À 13:58