Les relations parents-joueuses (ou joueur) sont souvent tumultueuses sur les circuits ATP et WTA. Cori Gauff, 23e joueuse mondiale, l’a une nouvelle fois montré lors de son entrée en lice aux internationaux de France, ce dimanche. Opposée à la Canadienne Rebecca Marino, 115e au classement WTA, l’Américaine, tout juste majeure, a vécu un match plutôt tranquille sur le court Simonne-Mathieu, ce dimanche, avec une victoire obtenue après 1h21 de jeu en deux sets (7-5, 6-0).
Je suis choquée parce qu’après chaque match, je lui dis : ‘Contente-toi juste d’applaudir, ne me dis rien’
Mais alors qu’elle filait royalement vers le succès dans un second set à sens unique, Gauff a reçu un avertissement pour coaching de la part de l’arbitre de chaise, Marijana Veljovic. Celle-ci aurait vu le père de la joueuse lui faire de grands signes entre les échanges. Surprise, l’Américaine a profité du changement de côté à 3-0 en sa faveur pour s’en expliquer avec la Serbe.
Wimbledon
Anisimova s'offre Gauff, un choc Halep-Badosa en 8es
02/07/2022 À 14:58
"Je suis choquée parce qu’après chaque match, je lui dis : ‘Contente-toi juste d’applaudir, ne me dis rien’", raconte Coco Gauff, dans un échange très policé avec l’arbitre. Qui lui répond : "Quand il fait un geste avec ses mains, je peux interpréter ça comme du coaching". Et Gauff de lâcher, sourire aux lèvres : "Je ne peux pas contrôler ce qu’il fait. Depuis que j’ai 8 ans, je lui demande de ne pas me parler pendant les matches". Et la native d’Atlanta de conclure : "Je comprends ce que vous me dites, mais c’est la première fois qu’un arbitre me dit ça ".

Moretton rend hommage à Tsonga et Simon : "On a eu une génération exceptionnelle"

En conférence de presse, la joueuse est revenue sur l’incident, toujours de façon très posée et détendue : "Au final, elle [l’arbitre] faisait juste son boulot, et moi je fais le mien, en tant que joueuse, à savoir défendre mon intégrité. Donc oui, pour moi c’était plutôt drôle, parce que j’ai eu tant de conversations avec mon père où je lui dis que, même lorsque le coaching est autorisé, je lui demande de ne rien dire".
Celle qui vient tout juste d’être officiellement diplômée de la Florida Virtual High School a sans doute dû, une fois qu'elle est repassée aux vestiaires, en reparler à son géniteur qui, peut-être, aura retenu la leçon pour son match du deuxième tour, mardi, face à la Belge Alison Van Uytvanck.

Coco Gauff devra-t-elle encore surveiller son père lors de son match du 2e tour

Crédit: Getty Images

Wimbledon
Le programme de jeudi : Nadal en 2e rotation sur le Centre Court, six Français en lice
29/06/2022 À 20:12
Roland-Garros
Swiatek, comme une évidence
04/06/2022 À 14:20