Medvedev, presque sans histoire

Sans faire de bruit, il fait son petit bonhomme de chemin. Daniil Medvedev s'est qualifié jeudi pour le 3e tour de Roland-Garros et il n'a toujours pas perdu le moindre set. Pas mal pour un joueur tout juste revenu de blessure et qui n'a eu qu'un match de préparation sur terre battue, une surface qui ne lui convient pas particulièrement. Il a ainsi imposé sa loi au Serbe Laslo Djere, 56e mondial, en trois sets (6-3, 6-4, 6-3) et 2h35 de jeu au 2e tour. Pour atteindre la seconde semaine à Paris pour la deuxième fois d'affilée, il devra se défaire d'un autre Serbe, Miomir Kecmanovic, qui a battu Alexander Bublik (5-6, 7-5, 6-2, 6-1).
ATP Santa Ponsa
Battu par Bautista Agut, Medvedev dit adieu au gazon en 2022
HIER À 17:15
Petit à petit, le numéro 2 mondial trouve son rythme. Daniil Medvedev passait un test intéressant jeudi face à Laslo Djere, un bon terrien, et il l'a relevé sans se faire de réelle frayeur. Certes, tout n'a pas été parfait pour le Russe qui a connu quelques bas au cours de son match, mais il a su serrer le jeu à chaque fois qu'il en a eu besoin. Après avoir été éloigné des courts plusieurs semaines en raison d'une hernie inguinale, il semble ainsi avoir retrouvé l'intégralité de ses moyens physiques.
Laslo Djere en a baissé la tête de dépit et de frustration à plusieurs reprises : le "mur" Medvedev est venu à bout peu à peu de ses velléités. Car si le Serbe a dicté le jeu pendant la majeure partie de la rencontre, il a vu inlassablement la balle revenir. Résultat : pas moins de 68 fautes directes en tout, un bilan rédhibitoire pour espérer réellement rivaliser avec le Russe.
Ce constat ne signifie pas pour autant qu'il n'y a pas eu de combat sur le court, bien au contraire. Mais à chaque fois que Djere a cru trouver la faille, la porte s'est refermée sur ses doigts. Après avoir fait le break d'entrée, il a ainsi perdu cinq des six jeux suivants et le premier set. Puis dans le deuxième, alors qu'il menait 4-3 avec une balle de break pour se détacher, il a encore raté le coche, voyant Medvedev s'envoler. Enfin, en début de troisième set, le Serbe a résisté pendant plus de 15 minutes sur son deuxième jeu de service, avant de craquer sur la 6e balle de break adverse. Face à la sang-sue russe, il n'y avait décidément rien à faire.

Rublev a galéré

Andrey Rublev s’est énervé, mais Andrey Rublev a gagné. Face au 65e mondial Federico Delbonis, le Russe, tête de série numéro 7, a lâché un set, mais il est finalement passé avec autorité sur le court Simonne-Mathieu (6-3, 3-6, 6-2, 6-3) en 2h26.
Après un premier acte où, alors que les deux joueurs se sont rendus coup pour coup jusqu’à 3-3, il a fini par prendre le dessus, le Russe, en difficulté au service (seulement 57% de premières balles), mais en réussite dès qu’il parvenait à passer sa première balle (73% de points gagnés), a ensuite été contrarié par l’Argentin.
Breaké en toute fin de deuxième manche, il a piqué une grosse colère avant de voir revenir Delbonis à un set partout. Mais le tombeur d’Adrian Mannarino au premier tour s’est montré trop maladroit (47 fautes directes) pour réussir à faire définitivement disjoncter le compatriote de Daniil Medvedev, qui a finalement géré les 3e et 4e sets. Le quart de finaliste de l’édition 2020 retrouvera le Chilien Christian Garin au troisième tour.
https://i.eurosport.com/2022/05/25/3379589.jpg
ATP Halle
Hurkacz inflige une sacrée claque à Medvedev en finale
19/06/2022 À 14:16
ATP Halle
Encore une finale pour Medvedev
18/06/2022 À 14:27