Getty Images

Accroché mais jamais en danger, Nadal éteint Mannarino

Accroché mais jamais en danger, Nadal éteint Mannarino
Par Eurosport

Le 30/10/2019 à 21:48Mis à jour Le 31/10/2019 à 00:02

ROLEX PARIS MASTERS - Grâce à une production de très bonne facture, Rafael Nadal s'est montré convaincant lors de son entrée en lice mercredi. L'Espagnol s'est qualifié pour les 8es de finale aux dépens d'Adrian Mannarino (7-5, 6-4, en 1h49). Le Français a souvent tenu tête au Majorquin mais a très mal géré les fins de set. Jeudi, le N°2 mondial affrontera Stan Wawrinka dans un choc qui promet.

Rafael Nadal va-t-il enfin accrocher le Rolex Paris Masters à son tableau de chasse ? Il est évidemment encore trop tôt pour le dire, mais toujours est-il que l’Espagnol est sans doute le favori ayant produit la meilleure impression lors du 2e tour du tournoi parisien. Jamais réellement mis en danger, le numéro 2 mondial s’est défait en deux sets d’un Adrian Mannarino pourtant accrocheur (7-5, 6-4). Jeudi, le protégé de Carlos Moya sera opposé à Stan Wawrinka dans ce qui constituera LE choc des huitièmes de finale.

L’exploit réalisé la veille par Jérémy Chardy face à Daniil Medvedev (4-6, 6-2, 6-4) avait peut-être donné des idées à Adrian Mannarino. A l’instar de son compatriote, le joueur de 31 ans a en tout cas réalisé une entame de match très sérieuse face à Rafael Nadal. Mais comme Chardy, le 43e mondial a aussi craqué au pire des moments dans le premier set, en étant breaké à 5-6 et alors qu’il avait jusque-là été plutôt solide sur ses jeux de service.

Maintenant, Nadal peut penser à Wawrinka

Il faut dire que le natif de Soisy-sous-Montmorency est tombé sur un numéro 2 mondial très appliqué (seulement quatre fautes directes durant la première manche) et d’un froid réalisme dans les moments-clés. Un scénario qui s’est quasiment répété à l’identique lors du deuxième set, le Majorquin ayant cette fois remporté le jeu de service de son adversaire - et donc le match - à 5-4.

Même s’il a longtemps fait jeu égal avec le "Taureau de Manacor", le Français doit donc déjà quitter Bercy. L’Espagnol, pour sa part, pourra se satisfaire de n’avoir jamais été en situation délicate (aucune balle de break concédée) malgré une opposition loin d’avoir été ridicule. Place désormais à la récupération pour Nadal, qui verra Stan Wawrinka se dresser sur sa route jeudi soir. Un sacré duel en perspective.

Vidéo - Mannarino était en forme mais pas suffisamment pour renverser le colosse Nadal

03:08
Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0