"Je suis capable de bien servir à nouveau et de servir aussi fort que quand j'avais 25 ans environ, ce qui, sachant que je n'étais pas sûr de rejouer, est très positif." L'heure est à l'optimisme pour Andy Murray, comme il l'a confié mercredi à la BBC. L'ex-numéro 1 mondial, qui a participé à la "Battle of the Brits", tournoi-exhibition monté par son frère Jamie la semaine dernière, s'est rassuré quant à ses sensations et à son état de forme physique. Il envisage désormais la reprise du circuit programmée en août avec optimisme.

Evans prive Murray de finale

Tennis
Encore fragile, Murray se retire de la "Battle of the Brits"
28/06/2020 À 09:16

Agé de 33 ans, il estime avoir retrouvé le service qui lui avait permis de remporter l'US Open en 2012 puis Wimbledon l'année suivante, devenant ainsi le premier Britannique à le faire depuis Fred Perry en 1936 (il a une nouvelle fois remporté le tournoi en 2016). "Evidemment, quand on est capable de servir fort, cela signifie qu'il y a davantage de points plus courts -- et c'est une bonne nouvelle pour mon corps et ma hanche", dont il a été opéré en 2019, a expliqué l'Ecossais.

Les cinq sets, test ultime pour sa hanche

Après sept mois d'arrêt complet, il a ainsi atteint les demi-finales de la "Battle of the Brits", compétition 100% britannique, en remportant deux matches sur les quatre disputés en cinq jours. Il a néanmoins été contraint au forfait avant le match pour la troisième place à cause de quelques douleurs au tibia. Rien d'inquiétant cependant sinon la conséquence des efforts et du stress liés à la compétition. Murray espère donc reprendre les hostilités dès la mi-août à Washington, deux semaines avant de disputer l'US Open qui débute le 31 août, puis Roland-Garros qui se tiendra du 27 septembre au 11 octobre.

"Arriver à ce que l'US Open et Roland-Garros aient lieu cette année est une bonne chose, je trouve", a confié le tennisman, en référence à la pandémie de Covid-19 qui a chamboulé le calendrier de la saison. "Le plus important c'est que ces épreuves se déroulent en toute sécurité", a-t-il ajouté. Si tout se passe comme prévu, le défi sera immense pour l'Ecossais qui n'a plus joué de match au meilleur des cinq sets en Grand Chelem depuis sa défaite au 1er tour de l'Open d'Australie 2019, à la suite de laquelle il avait subi une lourde opération de la hanche. De la résistance de son corps à cette épreuve dépendront sûrement les ambitions qu'il pourra nourrir pour sa fin de carrière.

Murray : "Le coronavirus se moque de qui nous sommes, il faut respecter les règles..."

Tennis
Murray : "J'ai fait un grand pas cette semaine"
27/06/2020 À 17:48