AFP

US Open 2014 : Après sa défaite contre Federer, Gaël Monfils est persudé que "ça le fera un jour"

Monfils n’était "pas loin" et il est persuadé que "ça le fera un jour"

Le 05/09/2014 à 12:36Mis à jour Le 05/09/2014 à 13:01

Touché "émotionnellement" par sa défaite en cinq sets, Gaêl Monfils a analysé de manière lucide son match. Et croit qu'un jour ça basculera en sa faveur.

Passer si près du plus bel exploit de sa carrière puis connaître la plus terrible désillusion. Monfils a failli abattre Federer pour la première fois en Grand Chelem. Il a eu deux balles de match dans le quatrième set de son quart de finale de l’US Open, toutes deux sauvées à l’offensive par son adversaire, pour finir sur une défaite frustrante en cinq manches (4-6, 3-6, 6-4,7-5,6-2). "Forcément, le sentiment dominant, c'est la déception, ce n'est pas facile," a admis le Français à chaud en conférence de presse après la rencontre.

" J'étais bien dans mon match"

Ses regrets ne sont pas focalisés sur les deux occasions qu’il a eues de conclure le match, plutôt sur le scénario d’une partie qu’il avait à sa main. "Je ne pense pas seulement aux deux balles de match, mais à toute la physionomie de la rencontre. (…) Je n'étais pas loin de gagner, j'étais bien dans mon match, j'étais bien dans ma tactique, dans mes coups. Cela ne passe à pas grand-chose." Entreprenant, parfois spectaculaire, le 24e à l’ATP a offert deux premiers sets de haut vol, bougeant le numéro un mondial sur des attaques en coup droit décisives et profitant de ses moindres faux-pas. Le break réalisé par Monfils dans le deuxième set en est la parfaite illustration : après une amortie mal touchée du Suisse, Monfils punissait, en deux temps, son adversaire pour prendre un avantage conséquent au tableau d’affichage.

" Je ne suis pas loin"

Mené au score et malmené dans l’échange, Roger Federer ne s’est pas éteint. Et a accéléré dès le début du troisième pour breaker d’entrée son adversaire. Monfils n’a pas baissé en intensité ou en précision dans la manche mais il a affronté un joueur au tennis retrouvé. Les statistiques du Bâlois sur le set sont quasiment idéales : une seule faute directe, 80% de points gagnés après une première balle et une réussite maximale sur balles de break (2/2). Contre cette copie parfaite, Monfils a lutté de toutes ses forces (9 fautes directes, soit moins que dans le premier set) mais a fini par être emporté par la tempête de coups gagnants et de montée au filet tranchante. "Il jouait de mieux en mieux, il me mettait dans des situations de plus en plus inconfortables."

Gaël Monfils, étalé de tout son long à Flushing Meadows

Gaël Monfils, étalé de tout son long à Flushing MeadowsAFP

Surtout qu’après la perte du quatrième set, à la justesse technique de Federer, se sont ajoutées les défaillances physiques et mentales du Français. "Au 5e set, j'ai pris un petit coup au moral, a souligné, lucide, l’intéressé. J'ai eu cinq minutes plus difficiles physiquement, seulement cinq minutes, mais Roger en a parfaitement profité." Un court laps de temps qui a suffi pour que l’homme aux 17 Grands Chelems fasse le trou et breake d’entrée Monfils. Un déficit insurmontable pour un Parisien qui ne veut pas tout jeter sur ce match : "Je vais persévérer, cela le fera un jour. C'est difficile maintenant, mais cela me montre que je ne suis pas loin." A 28 ans, le Français n'a jamais fait mieux qu'une demi-finale (Roland-Garros). Il lui faudra imiter Wawrinka, vainqueur de son premier Majeur à... 28 ans.

Interrogé sur sa prochaine échéance (demi-finale de la Coupe Davis), Monfils a éludé : "Pour l'instant, je vais prendre quelques jours off, deux-trois jours sans tennis. Je ne veux plus penser tennis, je ne veux plus qu'on me parle de tennis." Touché "émotionnellement", il a promis qu’il serait mobilisé pour défendre les chances françaises. Etant donné le tennis et le sérieux qu’il a affiché sur cet US Open, Arnaud Clément ne peut qu’espérer retrouver un joueur reposé du 12 au 14 septembre.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0