Getty Images

Et pourtant, Schwartzman y croit

Et pourtant, Schwartzman y croit

Le 04/09/2019 à 22:00Mis à jour Le 04/09/2019 à 22:01

US OPEN – En sept confrontations, Diego Schwartzman n'a jamais réussi à battre Rafael Nadal. Mais l'Argentin est convaincu de pouvoir enquiquiner le numéro 2 mondial. Non sans raisons, d'ailleurs. Nadal lui-même prend très au sérieux son prochain adversaire, qui l'a bousculé à chaque fois lors de leurs deux seuls duels en Grand Chelem.

Sacré Diego Schwartzman. Vainqueur d'Alexander Zverev mardi, l'Argentin est de retour en quarts de finale à l'US Open, deux ans après. Une fois l'obstacle allemand franchi, il s'était déjà préparé à son prochain défi : Matteo Berrettini. Jusqu'à ce qu'il découvre que son adversaire pour une place en demi-finale se nommait Rafael Nadal. "On jouait en même temps, s'excuse-t-il. Sur l'écran sur le Ashe, ils mettaient les balles de set et la balle de match de Berrettini. Alors je me disais, 'bon OK, je vais jouer Berrettini. Il m'a battu à Wimbledon alors que j'ai eu trois balles de match. OK, je retombe sur lui.'"

Ce n'est que plus tard que Schwartzman a compris son erreur. Un classique, chez lui, à l'écouter. "Ça m'arrive très, très souvent, rigole-t-il. J'essaie de ne pas regarder mes tableaux. Parfois, c'est trop dangereux, à cause de vous, les gars (il parle des médias). Mais ça va, ce n'est pas grave. Je n'ai pas de problème de vue, hein. Quand je regarde mon tableau, je le vois très bien. Mais j'essaie de ne pas me projeter sur le tour suivant avant d'avoir joué mon match."

" J'ai eu ma chance parfois contre lui"

Maintenant, il peut se projeter. A défaut du novice Berrettini, Rafael Nadal l'attend donc mercredi en night session. Pour son 40e quart de finale en Grand Chelem. A priori, le natif de Buenos Aires n'a donc pas vraiment gagné au change. Ce sera son huitième match face au Majorquin. Il a perdu les sept premiers. Pas de quoi inciter au plus grand optimisme. Mais il a son plan. "Qu'est-ce que je dois faire pour battre Rafa ? Frapper très fort et jouer les lignes", s'amuse la "pulga" du circuit.

Vidéo - Implacable, le rouleau compresseur Nadal a asphyxié Schwartzman

02:40

Plus sérieusement, Diego Schwartzman est convaincu d'avoir des arguments. A plusieurs reprises, il a secoué le cocotier de Manacor. L'an dernier, en Grand Chelem, il avait été battu en huitième de finale à Melbourne puis en quarts à Paris. A chaque fois, il lui avait pris un set et, à Roland-Garros, avait même mené un set et un break avant que la pluie ne stoppe la partie. Au retour des vestiaires, le combat avait changé d'âme et Nadal avait déroulé. Mais ils ne sont pas nombreux à l'avoir chatouillé de la sorte sur sa chère terre parisienne. Les conditions étaient certes spéciales (temps pluvieux, terrain très lourd) mais Schwartzman peut tout de même s'appuyer dessus.

"J'ai eu ma chance parfois contre lui, souligne l'Argentin. J'ai fait beaucoup de bons matches, parfois des très bons matches face à Rafa. Mais je n'ai jamais réussi à saisir complètement ma chance pour le battre. Il faut que j'étudie encore les matches que nous avons joués, savoir ce que je peux changer. Je vais devoir être très concentré. Ce sera un grand jour pour moi. On ne sait jamais quand reviendra la prochaine opportunité de jouer un match comme ça contre lui. A moi d'être prêt."

Nadal : "Un des joueurs les plus talentueux du circuit"

Rafael Nadal ne le prendra en tout cas pas à la légère. Ce n'est de toute façon pas le genre de la maison. Il n'est d'ailleurs pas surpris de le retrouver mercredi. "Peut-être que, pour beaucoup, Zverev était le favori de leur match, mais pour moi, le favori, c'était Schwartzman, glisse l'Espagnol. Je l'ai regardé depuis le début du tournoi, il joue très bien. Un tennis incroyable, même. Sascha avait eu des matches durs physiquement et lui est arrivé plus frais. Je ne suis pas étonné de le voir là."

De l'Argentin, Nadal dit qu'il est "un des joueurs les plus talentueux du circuit. Il a tout pour moi. Beaucoup de contrôle, une vitesse incroyable. Il a une grande faculté à lire le jeu de l'adversaire, à savoir où vous allez frapper. Il comprend très bien le jeu d'une manière générale." Sur ses gardes, Rafa l'est donc. Mais pour que Schwartzman lui passe sur le corps, il devra, comme il le dit, "jouer le match d'une vie." Rien de moins. L'espérance est à ce prix.

Vidéo - Petit mais très costaud, Schwartzman a mis Zverev au pas : le résumé de sa victoire

03:02
Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0