Cette fois, il la tient ! Arthur Rinderknech avait connu une défaite douloureuse au premier tour de Wimbledon, en s'inclinant 13-12 au tie-break du 5e set en étant passé à un point de la victoire. Lundi, à New York, le Français au parcours atypique a encore livré une bataille épique mais il a quitté le court en vainqueur. Après 4h20 de lutte, il s'est imposé face à Miomir Kecmanovic, (6-7, 3-6, 7-5, 6-3, 6-4).
C'est un succès qui valide la progression constante de ce joueur depuis maintenant un an et demi. Avant le déclenchement de la pandémie du Covid-19 en mars 2020, Rinderknech avait en effet amorcé sa montée en puissance sur le circuit challenger. Entré dans le Top 100 cet été, il est arrivé à Flushing Meadows avec la pancarte 83 dans le dos et il va encore progresser au classement à l'issue de cet US Open.

Plus de 80 montées au filet !

US Open
"Daniil est quelqu'un de singulier, d'exceptionnel" : Comment Medvedev a libéré sa force créatrice
13/09/2021 À 22:25
Battu par le jeune Kecmanovic à Belgrade au mois d'avril, le Français qui a bourlingué aux Etats-Unis et fait ses études au Texas a pris une sacrée revanche. Mal embarqué après la perte des deux premiers sets, il s'est accroché, malgré les crampes qui l'ont handicapé dans la dernière partie du match, notamment en se ruant au filet avec plus de 80 montées sur l'ensemble de la partie ! Mais après avoir recollé à deux sets partout, il a su capitaliser sur un break rapide au début de la manche décisive. Il a ensuite terminé sur un jeu blanc, pour s'écrouler sur le court, terrassé autant par la joie que par la fatigue.
Arthur Rinderknech apporte un petit rayon de soleil dans la grisaille tricolore. Chez les hommes, il est en effet le seul, avec Adrian Mannarino, à avoir gagné lundi. Mais "Manna" affrontait un autre Français, Pierre-Hugues Herbert (et lui aussi s'est imposé en cinq sets après avoir perdu les deux premiers. Reste à voir comment il va récupérer avant son prochain tour, où l'attend le jeune et frais Carlos Alcaraz, qui n'a eu de son côté besoin que de trois sets pour étouffer le Britannique Cameron orrie. Mais quoi qu'il arrive, Rinderknech n'aura pas perdu son temps à New York.
US Open
"On a demandé aux jeunes sans expérience de vie de grandir très vite" : le mental, ce mal invisible
13/09/2021 À 18:23
US Open
Vers un retour à la normale : Flushing Meadows s'annonce plein à craquer
17/06/2021 À 21:17