C'est un petit événement sur la planète tennis : Novak Djokovic et Nick Kyrgios sont d'accord. Les deux hommes ne se voient pas jouer à Flushing Meadows à la fin de l'été, mais les raisons invoquées sont en fait très différentes. Si le Serbe estime les éventuelles conditions de sécurité trop drastiques, l'Australien pense au contraire que la santé des joueurs n'est pas assez prise en compte alors que la pandémie s'aggrave selon l'Organisation mondiale de la santé avec plus de deux millions de cas recensés. Kyrgios s'est aussi inquiété dans un tweet jeudi du contexte social aux Etats-Unis.

US Open
Highlights | Taro Daniel - Andrey Kuznetsov
25/09/2020 À 07:02

"L'ATP essaie de faire jouer l'US Open. C'est égoïste quand on voit tout ce qui se passe en ce moment. Avec le COVID bien sûr, mais les émeutes aussi (après que George Floyd a été tué par un policier, ndlr). A mon avis, nous devons surmonter ces défis avant que le tennis reprenne", a considéré l'Aussie. L'intéressé a ainsi dévoilé une partie de la teneur des discussions de la réunion par visio-conférence entre l'ATP et les joueurs (400 participants et plus de 3h30 de débats) mercredi sur les perspectives de reprise de la saison en août.

Kyrgios interpelle le "Big 3"

Trois cas de figure ont été évoqués : jouer consécutivement le Masters 1000 de Cincinnati et l'US Open à Flushing Meadows sans qualifications pour le Grand Chelem (mais avec des compensations financières pour les joueurs concernés), ne jouer que le Majeur américain avec les qualifications et à huis clos avec des conditions strictes de sécurité sanitaire, ou annuler totalement l'événement.

Si l'ATP pousse donc pour que l'US Open ait lieu, Kyrgios sait que l'avis du Big 3 compte énormément dans la décision finale. Il n'a donc pas hésité à interpeller encore sur Twitter Novak Djokovic, Rafael Nadal et Roger Federer sur le sujet. Il serait étonnant qu'ils lui répondent directement et publiquement en tout cas, d'autant que le Suisse, qui a annoncé son forfait mercredi, pourrait être critiqué pour prendre officiellement position vu sa situation. Djokovic, lui, a clairement fait entendre qu'il privilégiait la préparation sur terre battue et une éventuelle reprise des hostilités en septembre.

Il semblerait également que la majorité des joueurs du top 100, réunis dans un groupe de discussion WhatsApp, partage l'avis de Kyrgios. Mais pour les moins bien classés, le problème est différent comme l'a souligné mercredi l'Américaine Danielle Collins, 51e joueuse mondiale. Car l'urgence de reprendre le travail pour gagner sa vie se fait sentir. Les prochains jours de discussions s'annoncent donc chauds comme l'a fait justement remarquer le Slovaque Lukas Lacko (172e joueur mondial). Prochaine étape, le 15 juin prochain : l'ATP devrait alors faire connaître officiellement sa position.

US Open
Medvedev protégé par l'US Open ? Une joueuse belge relance la polémique
16/09/2020 À 09:51
US Open
"De la tension et un niveau de jeu chancelant, c'est ça aussi que l'on veut voir dans le tennis"
16/09/2020 À 09:00