Tennis
US Open

Djokovic : "Les conditions d'organisation que l'US Open veut imposer sont extrêmes"

Partager avec
Copier
Partager cet article

Novak Djokovic à Belgrade en 2020

Crédit: Getty Images

ParMaxime Battistella
05/06/2020 à 13:56 | Mis à jour 05/06/2020 à 17:40

US OPEN - Invité à la télévision nationale serbe vendredi, Novak Djokovic s'est exprimé sur la tenue éventuelle du Majeur américain. Le numéro 1 mondial a révélé quelques-unes des mesures strictes que le tournoi est prêt à prendre pour avoir lieu comme prévu du 30 août au 13 septembre pour le grand tableau.

Peu à peu, les langues se délient sur l'hypothétique suite de la saison de tennis. Si celle-ci ne reprendra officiellement pas avant le mois d'août, l'incertitude plane autour de l'organisation de l'US Open du 30 août au 13 septembre prochain. Mais la Fédération américaine (USTA) fait actuellement tout ce qui est en son pouvoir pour que l'événement se tienne, quitte à prendre des mesures de sécurité sanitaire drastiques. Après Rafael Nadal et Ashleigh Barty, Novak Djokovic a abordé à son tour le sujet à la télévision serbe et a dévoilé les premiers contours d'un hypothétique tournoi.

En contact régulier avec les instances du tennis mondial, le numéro 1 mondial a ainsi énuméré certaines pistes explorées. "Les conditions qu’ils veulent vous imposer sont vraiment extrêmes [...] Je sais que je ne devrais peut-être pas en parler, mais bon... Nous serions obligés de dormir dans des hôtels proches de l’aeroport, être testés 2 à 3 fois par semaine", a-t-il témoigné. Avant d'ajouter : "En plus de tout ça, nous n’aurions le droit d’être accompagné que d’une personne au stade, ce qui est tout simplement impossible. Il faut prendre en compte les coachs, les préparateurs physiques, les kinés. Ça me parait très compliqué... "

Tennis

Barty joue la prudence : "C'est excitant de reparler à nouveau de tennis, mais..."

05/06/2020 À 07:09

"Je ne peux pas imaginer que l’US Open se dispute avec 100000 personnes autour"

00:02:46

"Il y a d'énormes enjeux financiers autour de l'organisation du tournoi"

On l'aura compris, Djokovic doute que le tournoi puisse avoir lieu sous de telles contraintes. Mais il sait que la situation sanitaire due à la pandémie de coronavirus exige toutes les précautions, sans parler des pertes pour l'USTA si l'US Open était finalement annulé. Car contrairement à Wimbledon qui a renoncé à son édition 2020, le Majeur américain n'a pas d'assurance couvrant une éventuelle pandémie. "Toutes ces mesures, je les comprends, car il y a d’énormes enjeux financiers autour de l’organisation du tournoi, et ils vont tout faire en sorte pour les appliquer. Nous verrons ce qu’il en adviendra", a-t-il conclu.

Jeudi, Rafael Nadal avait, lui, confié qu'à l'heure actuelle, il ne se voyait pas faire le voyage à Flushing Meadows, mais que la situation pouvait évoluer en deux mois. "Mon sentiment, c'est que nous devrions reprendre seulement quand tous les joueurs de tous les pays seront capables de voyager à nouveau dans des conditions normales. A mon avis, nous reprendrons avant et peut-être que moi-même, je suivrai le mouvement mais je crois que si nous faisons cela, nous ne serons pas corrects à 100%."

Si Roger Federer ne s'est pas encore exprimé sur le cas spécifique de l'US Open de son côté, le Suisse n'avait pas caché son scepticisme quant à la possibilité de jouer dans d'immenses courts à huis clos. D'ici la mi-juin, les instances dirigeantes du tennis devraient communiquer sur la suite des opérations et notamment la possibilité (ou non) que les circuits reprennent en août.

Tennis

Nadal : "Aller à New York pour jouer au tennis ? Aujourd'hui, je vous répondrais non"

04/06/2020 À 11:13
US Open

L'ATP instaure un nouveau système de classement qui avantage Nadal et Federer

IL Y A 8 HEURES
Dans le même sujet
TennisUS Open
Partager avec
Copier
Partager cet article