Qu'avez-vous vu et quelle a été votre réaction quand Novak a frappé la balle, puis pendant la discussion et la décision finale ?
Pablo Carreño Busta : Je n'ai pas vu le moment où il a frappé la balle. Je regardais mon coach qui était en train de célébrer le break. Quand je me suis retourné, j'ai vu que la juge de ligne était au sol. Sur le moment, j'ai été un peu inquiet, donc j'ai été un peu sous le choc. J'ai demandé au Colombien qui était en tribune si la balle avait tapée la juge de ligne, donc j'étais vraiment surpris. Je ne pensais pas qu'un tel événement pouvait se produire contre Novak. C'était un moment difficile aussi pour moi.
Quand ils ont parlé au filet, j'étais juste en train de me concentrer en cas de reprise du match. A un moment, j'ai demandé à l'arbitre : 'Que se passe-t-il ?' Car cela commençait à devenir long. Cela a duré 10 ou 15 minutes. Mais il faisait un peu froid, donc je vais être prêt au cas où on devait reprendre le match. Je l'ai interrogé, puis Novak est venu me serrer la main. C'est tout.
US Open
Becker : "C'est probablement le pire moment de toute sa carrière"
06/09/2020 À 22:53

Le moment où tout a basculé pour Djokovic : son coup de sang synonyme de disqualification

Pensez-vous que Novak aurait dû être autorisé à continuer, sachant qu'il a dit que son geste n'était pas intentionnel ?
P.CB : Je pense que ce n'était pas intentionnel. Je ne pense pas que l'un d'entre nous, les joueurs, puissions faire ce genre de choses de manière intentionnelle. C'est juste quelque chose de fait sur le moment. Je l'ai breaké et voilà, il a balancé une balle. Je pense que c'était de la malchance. On ne peut pas faire ça. Mais évidemment que je pense que Novak n'a jamais voulu toucher la juge de ligne.

Djokovic a tout tenté pour plaider sa cause, en vain : L'annonce de sa disqualification

Mais pensez-vous qu'il aurait dû continuer à jouer et juste recevoir une amende ?
P.CB : Les règles sont les règles. Ce genre de décisions ne plaisent jamais quand elles sont prises. L'arbitre et le superviseur ont pris la bonne décision. Mais elle n'est pas facile à prendre.
Savez-vous si la juge de ligne va bien ?
P.CB : Je ne sais pas. Je prendrai évidemment de ses nouvelles. Sur le moment, je ne suis pas allé la voir, car j'étais assez anxieux. Cela a été difficile pour moi également. Mais j'espère que tout va bien pour elle et j'espère qu'elle se remettra rapidement.
Il a été dit que Novak Djokovic avait rapidement quitté le stade de Flushing Meadows. Vu son ancien statut de président du conseil des joueurs, mais également à la tête d'un nouveau mouvement, pensez-vous qu'il aurait dû se présenter devant la presse et s'expliquer après ce geste ?
P.CB : Je ne sais pas. Je pense qu'il s'en expliquera. C'est évidemment un moment difficile à vivre pour lui. Je le vivrai mal si cela avait été moi. Mais je ne pense pas que ces évènements et le conseil des joueurs sont des choses à associer. Ce sont deux choses différentes. Ce n'est pas le moment de parler de syndicat. Novak est un grand joueur et une grande personne. Je pense qu'il ne voulait pas que cela arrive. C'était une affaire de malchance pour la juge de ligne. Je suis désolé que cela soit arrivé car je ne voulais pas me qualifier comme ça en quarts de finale. Je jouais très bien et je prenais du plaisir dans ce match.

Après sa disqualification, Djokovic n'a pas traîné pour quitter Flushing

US Open messieurs
Séisme : Djokovic disqualifié pour une balle lancée sur une juge de ligne
06/09/2020 À 20:14
US Open
Highlights | Taro Daniel - Andrey Kuznetsov
25/09/2020 À 07:02