Envoyée au feu, Stacey Allaster reste droit dans ses bottes. La nouvelle directrice de l’US Open et la fédération américaine de tennis (USTA) ont décidé, selon nos confrères d’ESPN, que le Majeur américain se jouerait aux dates prévues (31 août-13 septembre). Malgré la pandémie de coronavirus et le contexte social très tendu aux Etats-Unis consécutif à la mort de George Floyd, le tournoi devrait donc bien être organisé à huis clos et dans les conditions de sécurité sanitaire strictes dévoilées notamment depuis quelques jours par Novak Djokovic. Le scepticisme du numéro 1 mondial, partagé par nombre de ses collègues, n’a donc pas fait reculer les instances.

Donnez-nous votre avis sur Eurosport.fr !

US Open
Highlights | Taro Daniel - Andrey Kuznetsov
25/09/2020 À 07:02

Car l'USTA a obtenu l'accord de l'ATP et de la WTA avant de consolider sa position. La Rogers Cup, déjà officiellement annulée pour les joueuses à Montréal, n'aura pas non plus lieu à Toronto pour ces messieurs. Les circuits pourraient ainsi plus vraisemblablement reprendre leurs droits pour un événement conjoint à Washington le 16 août. Cette date devait initialement marquer le début du Masters 1000 de Cincinnati qui devrait, lui, être joué à New York, sur le même site que l'US Open.

Mouratoglou : "Si les Top joueurs n'y vont pas, ça remettra en cause la tenue de l'US Open"

Toronto annulé, Cincinnati... à New York ?

Les qualifications du Majeur américain seraient par conséquent annulées, moyennant une compensation financière pour les joueuses et joueurs concernés. Le tournoi de Winston-Salem, habituellement organisé la semaine précédant l'US Open, en ferait aussi logiquement les frais. Malgré les réticences de Djokovic, les conditions d'organisation s'annoncent strictes sur le plan sécuritaire : les engagés ne pourront pas aller à Manhattan et seront hébergés dans des hôtels à proximité de l'aéroport. Ils seront testés deux à trois fois par semaine pour s'assurer qu'ils n'ont pas contracté le COVID-19.

Pour aller sur le site du tournoi, ils ne pourront être accompagnés que d'une personne, vraisemblablement leur coach. Ces restrictions et cette vie "en bulle" pourraient refroidir les stars du circuit, à commencer par le numéro 1 mondial qui avait avoué se préparer pour une reprise sur terre battue en septembre. Pas convaincu non plus, Rafael Nadal avait confié que dans les conditions actuelles, il ne ferait pas le voyage à New York. Mais en deux mois, bien des choses peuvent encore évoluer. De son côté, l'US Open attend l'accord formel du gouvernement américain pour faire une annonce officielle dans les prochains jours.

Nadal : "Jouer l'US Open aujourd'hui ? Non !"

US Open
Medvedev protégé par l'US Open ? Une joueuse belge relance la polémique
16/09/2020 À 09:51
US Open
"De la tension et un niveau de jeu chancelant, c'est ça aussi que l'on veut voir dans le tennis"
16/09/2020 À 09:00