C’était le match de trop pour Naomi Osaka. C'était surtout le tournoi de trop après un printemps et un été pourris. Défaite en trois manches par l’incroyable et surprenante Leylah Fernandez (18 ans), sur le court du Stadium Arthur-Ashe, la Japonaise a complètement perdu pied alors qu’elle avait la rencontre en main.

Osaka fond en larmes en conférence de presse et ne sait pas quand elle rejouera au tennis

A 6-5 dans le deuxième set, alors qu’elle venait juste de breaker la Canadienne, la double lauréate de l’US Open a servi pour le match et s’est complètement vautrée. Tout a changé pour elle à partir de ce moment-là. Fernandez a pris le jeu décisif, fait le break d’entrée de dernier acte et tenu bon jusqu’au bout pour s’offrir le plus beau succès d’une carrière qui débute à peine.
US Open
Murray sur Raducanu : "C'est incroyable et une immense opportunité pour le tennis britannique"
14/09/2021 À 16:56
Rendez-vous compte de ce qu’a réalisé la 73e mondiale : Osaka n’avait perdu qu’un seul match en Grand Chelem après avoir gagné le premier acte. C’était en 2016 face à Simona Halep, au 3e tour de Roland-Garros. Son bilan en la matière était de 47 succès, pour une défaite, avant de poser les pieds à Flushing et d'affronter Fernandez, également au 3e tour.

Culot monstre et coups géniaux : comment Fernandez a bouté Osaka hors du tournoi

Lorsque je gagne, je ne me sens pas heureuse, je me sens soulagée. Et quand je perds, je me sens très triste
Mal en point depuis plusieurs mois, Osaka a surtout montré des gros signes de nervosité quand elle a vu le match lui échapper. En passant en conférence de presse, l’ancienne n°1 mondiale a franchi un cap supplémentaire car elle a complètement craqué à la fin de ce point presse laconique et express. En larmes, au moment de remettre son masque, celle qui a grandi à New York est apparue complètement désemparée et sans solutions face à un problème qui concerne, mais dépasse également, le simple cadre du tennis. A savoir ses soucis d'anxiété, de gestion de la pression et donc sa santé mentale en général.
Depuis son retrait de Roland-Garros, elle n'avait joué que sept rencontres au total, avant de passer à côté lors des Jeux Olympiques à Tokyo qui étaient un de ses grands objectifs de la saison. Une chose est sûre après ce nouveau coup dur : Osaka va ranger ses raquettes pendant un temps indéterminé. "Honnêtement, je ne sais pas quand je vais jouer mon prochain match de tennis. Je pense que je vais faire une pause pendant un certain temps. Lorsque je gagne, je ne me sens pas heureuse, je me sens soulagée. Et quand je perds, je me sens très triste. Tout ça n'est pas normal."

La question qui fâche : Osaka pouvait-elle vraiment espérer mieux ?

Osaka ne comprend pas ses sautes d'humeur

Juste avant, Osaka avait fait amende honorable au sujet de ses sautes d'humeur. Il est vrai qu'elle avait rarement montré autant de nervosité sur un court. Et la voir jeter son instrument de travail était plutôt une rareté. "Je suis vraiment désolé à propos de ça. Je ne suis pas vraiment sûre du pourquoi. Je me sentais en contrôle, je me disais d'être calme, mais j'ai l'impression qu'il y a eu un moment où tout a changé."
La Japonaise en a dit plus sur ses problèmes face à la gestion de ses nerfs. Ceux-ci sont récents. "Normalement, j'aime les défis. Mais récemment, je me sens très anxieuse, lorsque les choses ne vont pas dans mon sens et j'ai l'impression que vous l'avez tous vu. Je ne sais pas pourquoi cela se passe de cette manière."

Debreakée dans le 2e set, Osaka a perdu ses nerfs

US Open
Un Grand Chelem voué à l'échec ? "Si même la machine Djokovic n'y est pas parvenue..."
14/09/2021 À 10:50
US Open
Raducanu, Azarenka, Zverev ou Medvedev dans leurs oeuvres : le top 10 de l'US Open 2021
13/09/2021 À 22:48