Ne parlez plus à Alexander Zverev de son incapacité à performer en Grand Chelem. L'Allemand, finaliste sortant à l'US Open, a validé son huitième billet consécutif pour une deuxième semaine dans un tournoi majeur, dans la nuit de samedi à dimanche à New York, après sa victoire face à Jack Sock (3-6, 6-2, 6-3, 2-1, ab). Alors, si aller en 8e de finale n'est pas une fin en soi, les performances de l'Allemand dans les grands tournois depuis deux ans se posent là. C'est du solide.
Opposé à l'imprévisible, et revenant, Jack Sock dans le dernier match de la programmation sur le court Arthur-Ashe, le 4e mondial a validé son billet pour le prochain tour après l'abandon de ce dernier au tout début du quatrième set. Découpé en trois parties, ce match a proposé un peu de tout, principalement des coups d'éclat, de superbes points et une immense déception, celle d'être passé à côté d'un match popcorn. Tout avait été prévu pour.
ATP Indian Wells
Zverev accuse le coup : "Cette défaite fait mal"
16/10/2021 À 08:17
Pour voir un grand match, il faut deux joueurs en forme. Cela tombait bien, Sock avait affûté sa raquette. En fusion pendant un set, le vainqueur du Rolex Paris Masters 2017 aurait dû être le premier sérieux test pour Zverev dans cet US Open. Mais une blessure à la cuisse a empêché l'homme au coup droit fusil de remplir son rôle. Dévasté, il a dû renoncer au tout début du quatrième acte après que sa cuisse l'a définitivement lâché sur une tentative de smash en reculant.

Injouable puis lâché par son corps, Sock a bien bousculé Zverev et électrisé Flushing

La cuisse droite de Sock a gâché le match

Les soucis ont commencé au tout début du deuxième set pour Sock. Alors en tête grâce à un tennis de rêve, l'actuel 184e mondial a fait appel au kiné et inquiété tout le stade. Traité au niveau de la cuisse droite, le joueur du Nebraska s'est fait poser un énorme bandage. Incapable de bien se mouvoir, il a traversé le deuxième acte comme un fantôme. Son retour sur le court après son "medical time out" était d'ailleurs bien inquiétant. Incapable d'appuyer sur sa jambe droite, et de bien servir, il avait tout du joueur qui allait se présenter au filet rapidement.
Jack Sock a bien fini au filet pour renoncer, mais il a attendu avant d'y aller. Plus mobile, il a ainsi retrouvé un niveau correct dans le troisième acte, où il s'est offert une belle bataille avec un Alexander Zverev loin d'évoluer à son meilleur niveau. Il faut le dire, l'Allemand a eu une peine folle à contrôler la puissance de feu de son adversaire. Mais grâce à sa première balle, il s'est souvent sorti de mauvais pas dans ce match. Mais plus important, il a peu donné (10 fautes directes) et quand même frappé quelques coups gagnants (33). Il n'en reste pas moins que c'est Sock qui a conditionné le scénario du match.

Jack Sock blessé après un point lors de son match face à Alexander Zverev au 3e tour de l'US Open 2021

Crédit: Getty Images

Le premier set de Sock a frôlé la perfection

Le joueur d'Hambourg n'a pas rigolé, même quand Sock a joué diminué. Il a d'ailleurs reconnu volontiers après la rencontre qu'il était en grand danger. "Il m'aurait envoyé en vacances", a souri Zverev.
Après une période d'adaptation, l'Etasunien avait recommencé à balancer quelques mines en coup droit dans le troisième set. Il frappait moins de coups gagnants (6), la faute aussi à un Zverev très mobile, mais certains points valaient le détour, dont cette demi-volée somptueuse à 5-3, 0-0, en toute fin de 3e set. Sock en a même fini sur les fesses.
Un point finalement à l'image de son début de match. Son premier acte avait été une démonstration grandeur nature de ce qu'il pouvait produire dans un très grand jour. Alors en pleine possession de ses moyens, Sock avait foudroyé Zverev avec des chiffres hallucinants : 18 coups gagnants, pour 3 fautes directes et 7 aces. Cette copie presque parfaite restera sans lendemain. Quel dommage !

Attention les yeux : la demi-volée de revers de Sock est une merveille

ATP Indian Wells
Même Zverev n'a pas tenu le choc
15/10/2021 À 23:07
ATP Indian Wells
Monfils, le constat sans appel : "Zverev m'a écrasé"
14/10/2021 À 06:53