Elle résiste à tout. Loin du mode rouleau-compresseur de Roland-Garros, Iga Swiatek doit lutter autant contre elle-même que contre ses adversaires dans cet US Open, mais elle sera bien là samedi soir pour disputer sa troisième finale de Grand Chelem, la première loin de la terre battue parisienne, pour défier Ons Jabeur. Jeudi soir, dans la seconde demi-finale, la Polonaise a fini par trouver la porte de sortie pour se défaire d'Aryna Sabalenka (3-6, 6-1, 6-4) en deux heures et onze minutes.
Ce ne fut pas simple, pas grand-chose ne l'a été depuis le début de la quinzaine new-yorkaise pour elle, mais Swiatek possède tout de même de sacrées ressources. Cette finale, elle est allée la chercher très loin. Dans un match marqué par un grand nombre de breaks (douze au total, sept pour la Polonaise, cinq en faveur de la Biélorusse) en raison de l'extrême fragilité des deux joueuses sur leur deuxième balle (Swiatek a fini avec 29% de réussite et Sabalenka... 24%), c'est au mental que tout s'est joué. Et si de sa raquette ne sort qu'avec parcimonie la magie du printemps dernier, la double lauréate de Roland-Garros a fait preuve d'une grande solidité dans le "money time".
WTA Finals
Garcia : "Fière de faire partie de ces immenses championnes"
08/11/2022 À 06:48

Swiatek renversante : le résumé de sa demi-finale face à Sabalenka

Une finale qui a de la gueule

Aryna Sabalenka pourra, elle, nourrir des regrets. La grande miraculée du tournoi, qui avait été menée 6-2, 5-1 et avait sauvé deux balles de match contre Kaia Kanepi au deuxième tour, a longtemps mené les débats. Elle a d'abord pris les devants en enlevant le premier set puis, après avoir bu la tasse dans le deuxième, a remis une énorme pression sur son adversaire au début du dernier acte. Un break d'entrée pour mener 2-0 et un second alors que Swiatek avait recollé. A 4-2 en sa faveur, la Biélorusse était à deux jeux et deux doigts de sa première finale majeure après deux échecs en demi-finale l'an dernier à Wimbledon et à l'US Open. Mais elle n'a pas tenu.
Déjà sous pression sur son jeu de service précédent, elle a craqué dans le huitième jeu, concédant le débreak à une Iga Swiatek prête à bondir sur sa proie. A 5-4 en sa faveur, la numéro un mondiale a porté le coup de grâce, bien aidée par l'entame catastrophique de Sabalenka (une faute en coup droit puis une double faute). A 0-40, elle a sauvé une balle de match, mais pas deux. Cette fin de match a finalement été assez révélatrice de ce qui sépare aujourd'hui les deux jeunes femmes.
Atteindre la finale d'un tournoi du Grand Chelem sans apparaître au sommet de son jeu est d'une certaine manière un signe de grandeur. Face à celle qui sera lundi prochain sa dauphine au classement WTA, ce qui confère à cette finale de l'US Open un caractère idéal, sur le papier au moins, Iga Swiatek devra quand même élever son niveau de jeu si elle veut étendre son règne au-delà de Roland-Garros et mettre ainsi un peu plus le tennis féminin sous sa coupe. Mais après tout, on pouvait dire la même chose avant son quart de finale contre Jessica Pegula... Cette finale a de la gueule, en tout cas.

Iga Swiatek

Crédit: Getty Images

WTA Finals
Sensationnelle : Garcia remporte le Masters !
08/11/2022 À 05:03
WTA Finals
Garcia, une occasion en or de s'envoler plus haut
07/11/2022 À 16:14