Le contexte

On en rêvait, elle l'a fait. En remportant le WTA 1000 de Cincinnati en préparation de cet US Open, Caroline Garcia avait suscité bien des espoirs. Mais c'est autre chose d'être capable de les concrétiser en Grand Chelem. Certes, la Française n'a encore rien gagné, et il serait bien imprudent de mettre la charrue avant les bœufs. Mais la voir dans le dernier carré d'un Majeur constitue en soi un événement : jamais auparavant, pas même en 2017 lors de sa meilleure saison jusqu'ici, elle n'était parvenue à aller aussi loin. Son prochain défi se nommera donc Ons Jabeur.
WTA Finals
Garcia : "Fière de faire partie de ces immenses championnes"
08/11/2022 À 06:48
Finaliste à Wimbledon, la Tunisienne ne fait finalement que confirmer son statut de membre solide du Top 5 mondial. Mais ce n'est pas pour autant que la performance doit être banalisée. Elle aurait ainsi pu mal encaisser son échec en finale sur le gazon du All England Club. D'ailleurs sa préparation dans cette tournée nord-américaine n'annonçait rien de bon : une défaite d'entrée à Toronto contre Qinwen Zheng et deux revers en huitième de finale à Cincinnati face à Petra Kvitova et en quart à San José contre Veronika Kudermetova avaient sérieusement cassé sa dynamique.

Encore une démonstration de force : Comment Garcia a étouffé Gauff

Mais comme une championne, elle a su hausser le curseur quand l'événement l'exigeait. Résultat : elle n'a perdu qu'un set sur sa route vers les demi-finales, et ce même si elle a bénéficié d'un tableau à sa portée avec une seule Top 20 écartée : Kudermetova justement, contre laquelle elle a donc pris une jolie revanche. Sa future adversaire a, elle, fait encore mieux puisque Caroline Garcia n'a pas encore concédé la moindre manche.
Dans la manière dont la Française écarte ses adversaires les unes après les autres sans ménagement, il y a un peu d'Emma Raducanu l'an dernier. A ceci près qu'à 28 ans, la Française semble maîtriser bien plus ce qu'elle fait dans le sens où elle assume totalement ce parti pris ultra-offensif qu'elle a mis en place ces trois derniers mois. En pleine confiance et visiblement heureuse sur le court, elle sera néanmoins confrontée à un autre défi avec le tennis tout en variations de Jabeur. On en salive d'avance.

Face-à-face

Les deux joueuses ont croisé le fer à deux reprises, qui plus est en Grand Chelem et à chaque fois sur dur pour le même résultat : une victoire de Ons Jabeur qui mène donc 2-0. Elle l'avait emporté au 1er tour de l'US Open 2019 (7-6, 6-2) et au 2e de l'Open d'Australie 2020 (1-6, 6-2, 6-3).

Garcia : "L'énergie était folle, j'ai la tête qui bourdonne"

Leur parcours

Ons Jabeur
1er tour : bat Madison Brengle [E-U] 7-5, 6-2
2e tour : bat Elizabeth Mandlik [E-U] 7-5, 6-2
3e tour : bat Shelby Rogers [E-U/N.31] 4-6, 6-4, 6-3
1/8e de finale : bat Veronika Kudermetova [RUS/N.18] 7-6(1), 6-4
1/4 de finale : bat Ajla Tomljanovic [AUS] 6-4, 7-6(4)
Caroline Garcia
1er tour : bat Kamilla Rakhimova [RUS] 6-2, 6-4
2e tour : bat Anna Kalinskaya [RUS] 6-3, 6-1
3e tour : bat Bianca Andreescu [CAN] 6-3, 6-2
1/8e de finale : bat Alison Riske-Amritraj [E-U/N.29] 6-4, 6-1
1/4 de finale : bat Cori Gauff [E-U/N.12] 6-3, 6-4

Elles ont dit

Ons Jabeur : "Je suis contente que Caroline soit de retour à la place qui est la sienne (parmi les meilleures joueuses, NDLR). Elle travaille avec Bertrand (Perret) qui était mon coach avant, donc je suis contente pour eux de manière générale. Je sais qu'elle joue de façon très agressive et très dure. Nous verrons qui sera capable d'imposer son jeu."
Caroline Garcia : "Chez les juniors, c'était très rare de jouer quelqu'un qui faisait autant d'amorties et autant de slices avec son revers (elle a affronté Jabeur en demie de Grand Chelem chez les juniors, NDLR). Elle mettait beaucoup d'effets dans ses balles. C'était déjà piégeux de jouer contre elle. Maintenant, ça l'est encore plus. Elle est Top 5 mondiale, elle a fait finale à Wimbledon. Elle s'est beaucoup améliorée. C'est un gros défi."

Jabeur : "Je suis contente de revoir Caroline de retour à sa place"

Trois stats à retenir

1. Ons Jabeur aime les premières. En battant Tomljanovic en quart, elle est devenue la première joueuse africaine à se qualifier pour les demi-finales de l'US Open, comme elle avait été la première à jouer une finale d'un tournoi du Grand Chelem à Wimbledon.
10. Quoi qu'il arrive dans cette demi-finale, Caroline Garcia est d'ores et déjà assurée de retrouver le Top 10 mondial lundi prochain grâce à la défaite de Karolina Pliskova en quart. Ce sera une première pour la Française depuis la semaine du 1er octobre 2018, il y a quasiment quatre ans.
16. Cela faisait seize ans qu'aucune Française n'était allée aussi loin à l'US Open. En 2006, Amélie Mauresmo avait ainsi atteint le dernier carré à Flushing Meadows, s'inclinant à ce stade face à Maria Sharapova. En Grand Chelem, ce n'était plus arrivé depuis 2013 et le parcours victorieux de Marion Bartoli à Wimbledon.

Notre avis

A ce stade, tout est possible par définition. Surtout dans un tennis féminin qui multiplie les surprises en Grand Chelem ces dernières années. Mais à y regarder de plus près, cette demi-finale n'est pas aussi surprenante que cela. Elle est même le résultat de deux confirmations : celle de l'exceptionnelle dynamique de Caroline Garcia depuis trois mois - elle est la joueuse qui a le plus gagné (31 victoires) et largement (devant Simona Halep, 19 succès) - et celle de l'installation d'Ons Jabeur dans le gotha de la WTA.

Dominatrice avant de finir au mental, Jabeur se qualifie pour les demies : les meilleurs moments

La question est donc de savoir si la Tunisienne peut s'opposer à l'irrésistible ascension de la Française. Incontestablement, Garcia a été la joueuse la plus impressionnante des deux au cours de cette quinzaine. Elle a marché sur ses adversaires et résisté à la pression d'un stade électrique en quart face à Cori Gauff. Si elle parvient à appliquer une fois de plus son plan de jeu ultra-agressif, elle semble en mesure d'étouffer Jabeur, comme elle l'a fait avec ses adversaires précédentes.
Les variations de Jabeur, ses slices, amorties et ses accélérations subites en coup droit pourraient dérégler la Lyonnaise. Mais la Tunisienne aura-t-elle seulement le temps de mettre en place son tennis-champagne ? Rien n'est moins sûr. D'autant que sa seconde balle est très vulnérable et que Garcia est sur un nuage à la relance en ce moment. Elena Rybakina a en quelque sorte montré la voie à Garcia en finale du dernier Wimbledon. Si elle continue sur sa lancée, Jabeur aura du mal à résister, et ce même si elle a gagné leurs deux duels précédents. Car ce n'est pas la même Garcia qu'il y a deux ou trois ans.
Notre pronostic : Caroline Garcia en deux sets.
WTA Finals
Sensationnelle : Garcia remporte le Masters !
08/11/2022 À 05:03
WTA Finals
Garcia, une occasion en or de s'envoler plus haut
07/11/2022 À 16:14