Vina del Mar était le centre du monde tennistique mercredi. Sous un beau soleil d'été, le petit court central, bondé jusqu'à la gueule, n'avait jamais bénéficié d'une telle attention. Il faut dire que le moment était particulièrement important pour Rafael Nadal. Absent des courts depuis la fin du mois de juin 2012 et sa défaite surprise à Wimbledon contre Lukas Rosol. Genoux en miettes, l'Espagnol a dû se montrer (très) patient. Sept mois et quelques jours plus tard, il a donc repris le fil de sa carrière. Il a pris le pas en deux sets (6-3, 6-2) sur l'Argentin Federico Delbonis, sorti des qualifications.
Le Majorquin avait déjà disputé un match de double la veille, faisant équipe avec l'Argentin Juan Monaco pour battre les Tchèques Frantisek Cermak/Lukas Dlouhy en deux sets 6-3, 6-2. Mais sa vraie rentrée, c'était bien ce mercredi. Un peu rouillé, un peu tendu aussi peut-être, Nadal a concédé d'entrée de jeu son service face à Delbonis. Mené 2-0, il a ensuite pris peu à peu la mesure de son adversaire, remportant onze des treize jeux suivants. Il n'a d'ailleurs plus concédé la moindre balle de break après ce couac initial. Malgré quelques petites fautes çà et là, il n'a jamais été inquiété.

Spain's Rafael Nadal hits a return to Argentina's Federico Delbonis during their men's singles match at the Chilean Open tennis tournament in Vina del Mar city February 6, 2013. (Reuters)

Crédit: Reuters

Tennis
Nadal et Federer sortent du silence : "Le monde du tennis est uni pour Peng Shuai"
20/11/2021 À 16:44
Rufin sort Monaco !
Un peu poussif au service, il a notamment eu quelques difficultés pour faire mal avec sa première balle, derrière laquelle il n'a remporté que 63% des points, un pourcentage un peu faiblard. Paradoxalement, son second service s'est avéré plus efficace (11 points remportés sur 14). Globalement, c'est une bonne rentrée pour le champion de Manacor, que l'on a vu serrer le poing en dirigeant son regard vers son clan après la balle de match. Reste maintenant à savoir comment son genou réagira après ces 87 minutes d'efforts, Nadal ayant expliqué ces derniers jours qu'il ressentait toujours une gêne par moments. Mais il n'a pas semblé particulièrement tracassé pendant la rencontre. Sans doute un bon signe.
En quarts de finale, Rafael Nadal sera opposé à un de ses compatriotes, puisqu'il affrontera le vainqueur de la rencontre qui doit opposer Daniel Gimeno Traver, tête de série numéro 7, à Albert Montanes. A noter que le partenaire de double de Nadal, Juan Monaco, qui figurait à l'autre extrémité du tableau en tant que tête de série numéro 2, a disparu mercredi, battu par le Français Guillaume Rufin (7-6, 6-4). Une superbe performance pour le Français de 22 ans, qui s'offre un membre du Top 15 et se hisse en quarts de finale. Il avait déjà accroché Monaco l'an dernier à Roland-Garros au premier tour, avant de s'incliner en quatre sets. L'autre Français du tableau, Jérémy Chardy, doit effectuer son entrée dans le tournoi contre le tout jeune Chilien Christian Garin, âgé de 16 ans.
Roland-Garros
Pour Kyrgios, Roland-Garros "devrait être supprimé du calendrier"
15/11/2021 À 18:13
Tennis
"Sur la bonne voie", Nadal espère faire son retour en décembre à Abou Dhabi
01/11/2021 À 17:39