Naomi Osaka va-t-elle participer à Wimbledon ? Selon les organisateurs, la réponse est "oui". Pour l'instant. La quadruple lauréate en Grand Chelem (US Open 2018 et 2020, Open d'Australie 2019 et 2021), 23 ans, a prévenu, après son retrait soudain de Roland-Garros, qu'elle prenait du recul par rapport au jeu en raison de problèmes de dépression et d'anxiété.

"Elle est en train de se tirer une balle dans le pied toute seule" : Naomi Osaka, le débat

Toutefois, mercredi, Sally Bolton, directrice générale du All England Club, a déclaré qu'en l'état actuel des choses, Osaka serait présente pour le tournoi, qui commence le 28 juin. "Nous avons contacté son équipe, nous n'avons pas parlé à Naomi elle-même", a révélé Bolton. "Pour l'instant, elle est inscrite au tournoi et nous n'avons pas reçu la confirmation qu'elle n'y participerait pas", a-t-elle ajouté.
Wimbledon dames
"Pire joueuse du circuit", "risible" : ça a chauffé entre Ostapenko et Tomljanovic
03/07/2021 À 16:00
J'ai eu une conversation avec son équipe
Le directeur du tournoi Jamie Baker a expliqué qu'il avait dit à l'entourage d'Osaka être disponible pour discuter au téléphone de tout problème qui pourrait survenir. "J'ai eu une conversation avec son équipe", a annoncé Baker. "Il est absolument clair que nous sommes là, nous sommes complètement ouverts à toute discussion quand ils le souhaitent. J'espère qu'il va sans dire que nous voulons que les meilleurs joueurs participent à la compétition ici, quoi qu'il arrive", a-t-il souligné. Osaka, numéro deux mondiale, a créé un choc dans le monde du tennis début juin en refusant de participer aux conférences de presse à Roland-Garros pour "préserver sa santé mentale".

La question qui fâche : Faut-il aller jusqu'à exclure Osaka ?

Sanctionnée d'une amende de 15.000 dollars, elle a également été menacée d'exclusion non seulement du tournoi parisien, mais également des autres épreuves du Grand Chelem. Face à cette brusque montée de tension, elle a préféré quitter le tournoi parisien, après avoir expliqué avoir traversé "de longues périodes de dépression" depuis 2018. Les organisateurs de Roland-Garros ont protesté en affirmant qu'ils l'avaient traitée avec "soin et respect" après avoir été accusés d'avoir eu la main lourde. Osaka a perdu au troisième tour de Wimbledon en 2017 et 2018 et s'est inclinée au premier tour en 2019. L'année dernière, le tournoi a été annulé en raison de la pandémie de coronavirus.
Wimbledon dames
Gauff, la sensation Raducanu... la jeunesse en impose, Barty aussi
03/07/2021 À 15:02
WTA Portorož
Mladenovic s'arrête en quarts
IL Y A 7 HEURES