WIMBLEDON 2007 - FINALE
Roger Federer (SUI/N.1) bat Rafael Nadal (ESP/N.2) 7-6 (9/7), 4-6, 7-6 (7/3), 2-6, 6-2
UNE FINALE HISTORIQUE
Wimbledon
Clément-Llodra, les nouveaux Mousquetaires
09/07/2007 À 08:07
Nadal a attendu quatre jeux avant de rentrer dans son match, jouant au début un peu comme il avait fait contre Novak Djokovic en demi-finale. Breaké immédiatement, il remis les compteurs à zéro dès le cinquième jeu avant de pousser le tenant du titre au jeu décisif.
Obligé de mettre en place des formats de jeu plus stéréotypés que sur terre, où son art du contre fait de lui l'incontestable maître de lieux, le Majorquin s'appuie sur son coup droit pour avancer dans le court. Mais il peut également prendre son adversaire de vitesse s'il occupe les diagonales, comme on pourrait le dire d'un joueur d'échecs.
Le Suisse peut, quant à lui, déployer tout son arsenal à n'importe quel moment, mais plus le match a duré, plus il a été contraint lui aussi de chercher ses points forts, soit son coup droit, jouer décalé sur son côté revers.
Une troisième manche brutale
Le jeu décisif de la première manche s'est joué sur deux erreurs en coup droit du Majorquin, puis sur deux erreurs en revers. Mené 3/6, il sauve trois, et même quatre balles de set, avant de s'incliner sur la cinquième. Federer saute de joie, ce qui marque l'importance d'un tie-break à suspense. La logique est respectée.
Quand Richard Gasquet épuisé par son intense bataille de la veille en quart de finale avait lâché prise après la perte du premier set en demi-finale, Rafael Nadal redouble d'efforts. Il prend d'assaut le filet et pousse Federer à sauver deux balles de break à 2-3. A 4-5, Nadal enflamme la pelouse. Qu'il soit sur ses jambes ou par terre, tous ses passings font mouche. Le coche de Federer déraille et le Suisse perd le set 4-6 sur un passing de revers long de ligne qui claque.
Federer plie mais ne rompt pas
Le troisième set de cette finale a été particulièrement intense. Le match devient brutal et ressemble plus aux duels sombres de Roland-Garros. Les longs échanges de fond de court étaient jusque-là sporadiques, ils sont le coeur de cette manche éprouvante. Nadal se jette à corps perdu dans le court. Derrière sa ligne, il envoie des enclumes.
Quand il monte au filet, il est capable de coups de toucher remarquables. Federer plie mais ne rompt pas. Sa première balle est souveraine, sa raquette fait des étincelles mais ne se brise pas. Les dix et onzième jeux sont des chefs d'oeuvre. Le Suisse est sous un tapis de passings mais il nettoie le court à merveille. Une fois de plus, il se montre le plus vif lors du jeu décisif (7/3).
Nadal, même un genou à terre, n'abdique jamais
Les conséquences d'une telle débauche d'énergie ne se font pas attendre. Nadal court après le score mais ses balles brûlent les dernières forces du Suisse. Federer accuse le coup. C'est pourtant l'Espagnol qui fait venir le kiné après un double break en sa faveur. Son genou le fait souffrir.
Le match reprend et plus personne ne reparlera de ce genou soumis à quelques acrobaties à la volée. Le set échappe à Federer et le suspense prend toute la place sur ce central sans toit et ouvert à tous vents.
Le Suisse semble le plus lent sur le court. Et cela se confirme. A 2-1, puis à 3-2 il sauve en tour quatre balles de break. A peine a-t-il touché le fond, qu'il jaillit d'une course lumineuse au sixième jeu pour placer un passing de coup droit en bout de course. Nadal se contracte et laisse son rival faire la loi. Le coup droit du Suisse transformé en lasso, le laisse à distance des coups de corne en passing de son adversaire. Le break fait à 4-2 est fatal. Le service du Suisse ne faiblit pas.
Il conclut la partie sur un enchaînement splendide, où Nadal ne peut que remettre un ultime lob et accepter le smash de la victoire.
LES CHIFFRES DE LA FINALE
Durée: 3h 45
Aces : Federer :24 / Nadal : 1
Services gagnants 58 / 33
Doubles fautes 3 / 2
% de 1res balles 71% / 71%
Au filet (points/montées) 30/51 / 18/26
Points gagnants/fautes directes 65/34 / 50/24
Coups droits gagnants 19 / 2
Revers gagnants 7 / 13
Balles de break 3/8 / 4/11
Points au service/fond/filet 58/75/30 / 33/104/18
Total de points gagnés 165 / 158
Wimbledon
5/5, Federer rejoint Borg
09/07/2007 À 07:00
Wimbledon
Venus règne encore
09/07/2007 À 06:08