1. Andy Murray - huitième de finale de Wimbledon 2008 - 7-5, 6-3, 6-7, 2-6, 4-6

La défaite qui a sans doute le plus marqué la carrière de Gasquet. Demi-finaliste un an plus tôt à Wimbledon, il revenait avec une confiance au top au moment d'affronter Andy Murray, qui n'avait pas véritablement émergé en Grand Chelem. Sur le Centre Court, le Français a mené la danse dans les deux premiers sets et les trois-quarts du troisième.
Il a même eu l'occasion de signer une deuxième qualification de suite pour les quarts de finale à 5-4... avant de céder son service sur une double faute. Cette fébrilité le trahira jusqu'au jeu décisif qui suivra. Devant un public en délire, Murray a fini par retourner la situation. C'est le point de départ de l'éclosion du Britannique, qui signera sa première finale à l'US Open dans la foulée, et de la spirale négative de Gasquet.
Wimbledon
Tombeur de Raonic, Kyrgios sera un gros client pour Gasquet
03/07/2015 À 14:25

Andy Murray en 2008 après sa victoire face à Gasquet à Wimbledon

Crédit: Imago

2. Stan Wawrinka - huitième de finale de Roland-Garros 2013 - 7-6, 6-4, 4-6, 5-7, 6-8

Une autre défaite qui fait mal : face à Stan Wawrinka, à l'époque poissard comme le Français des huitièmes de finale en Grand Chelem. Avant ce match, le Suisse n'en avait remporté que deux en onze matches disputés et aucun à Roland-Garros. Alors, après le gain des deux premiers sets après 1h30 de jeu en jouant un tennis quasi-parfait, le Biterrois a bien cru mettre fin à ses dix défaites de suite à ce stade de la compétition. Erreur.
Au coude à coude jusqu'au neuvième jeu, Gasquet a perdu son service au pire moment avant de voir le troisième set lui filer entre les doigts. Le combat a atteint son paroxysme entre les deux hommes dans les deux dernières manches, mais, perclu de crampes, Gasquet a rendu les armes en cédant son service dans le "money-time".

TENNIS 2013 ROLAND GARROS Gasquet Wawrinka

Crédit: Panoramic

3. Fernando Gonzalez - 3e tour de l'Open d'Australie 2009 - 6-3, 6-3, 6-7, 2-6, 10-12

Un autre match où Gasquet a péché dans la finition : son 3e tour à Melbourne en 2009 face Fernando Gonzalez, finaliste au même endroit deux ans plus tôt. Du propre aveu de son bourreau, le Français "jouait comme un super héros de bande dessinée". Et ce, malgré de multiples bobos avec lesquels il a dû jongler. Avec un niveau de jeu exceptionnel, le Français a enlevé les deux premiers sets sous les yeux désabusés de son adversaire. Avant que son épaule droite ne l'empêche d'enfoncer le clou dans la troisième manche...
Il a pourtant manqué une balle de match dans le jeu décisif de la troisième manche, finalement perdue 12 points à 10. Après avoir balancé le 4e set, c'est aussi sur le score ultra-serré de 12-10 dans le cinquième set qu'il a fini par lâcher les rênes après un énorme combat dont Gonzalez se souvient encore. Et Gasquet probablement aussi, mais pas pour les mêmes raisons.

Gasquet se fait masser - Open d'Australie 2009

Crédit: AFP

4. Robby Ginepri - huitième de finale de l'US Open 2005 - 3-6, 6-3, 7-6, 4-6, 0-6

Encore un match que Gasquet avait entre les mains, avant qu'il ne lui file entre les doigts, la faute à un physique défaillant. C'était son deuxième match en huitième de finale de Grand Chelem. Le premier, face à Nalbandian à Wimbledon quelques semaines plus tôt, avait nourri beaucoup moins de regrets que celui-ci, perdu face à Robby Ginepri. A 19 ans, le Biterrois, 13e mondial à l'US Open, a gagné en 2005 ses tout premiers matches du Grand Chelem et n'était pas encore le joueur complexé qu'il a pu être la suite.
Face au 46e mondial, le Français a mené deux sets à un après le gain d'un jeu décisif relevé (10/8). Il a senti son premier quart de finale se rapprocher avec le break obtenu dans le quatrième set. Mais à 4-1, la machine se grippa d'un coup, faute d'essence dans le moteur. Ginepri empocha alors 11 jeux de suite... pour terminer sur un cinglant 6-0. L'Américain terminera son parcours US en demi-finale après une victoire en quart sur Coria, encore en 5 sets.

Gasquet se fait masser - US Open 2005

Crédit: AFP

5. Lleyton Hewitt - huitième de finale de l'US Open 2006 - 4-6, 4-6, 6-4, 6-3, 3-6

Un an après sa défaite frustrante face à Ginepri, Gasquet a remis cela en 2006, cette fois-ci face à Lleyton Hewitt, toujours en huitièmes de finale. Après trois sorties rapides en Grand Chelem lors de cette saison 2006, le Français reprend des couleurs lors de la tournée américaine en jouant la finale du Masters 1000 de Toronto. A New York, il passe trois tours avant d'affronter pour la première fois l'Australien, classé alors à la 17e place mondiale.
Sur deux breaks concédés à 5-4 malgré un bon niveau de jeu, le Français est mené deux sets à rien, mais parvient à refaire son retard pour emmener Hewitt dans un 5e set sur un court central surchauffé. Mais les crampes et l'expérience de l'Australien auront raison du retour du N.1 français qui quittera New York la tête haute, mais encore une fois dans la peau du perdant. Après quatre échecs, il attendra l'édition 2013 pour franchir enfin les huitièmes de finale et atteindre les demi-fnales.

Lleyton Hewitt face à Gasquet à l'US Open 2006

Crédit: AFP

6. Nick Kyrgios - 2e tour de Wimbledon 2014 - 6-3, 7-6, 4-6, 5-7, 8-10

9 balles de match. C'est le nombre d'occasions manquées par Richard Gasquet face à Nick Kyrgios, véritable rescapé du 2e tour de Wimbledon l'an passé. Battu quelques mois plus tôt au 1er tour de Coupe Davis par le Tricolore avant cette nouvelle confrontation, l'Australien a cette fois-ci su contenir le Français qui a mené deux sets à rien et eu le match au bout de sa raquette neuf fois dans le cinquième set. Un scenario à peine croyable qui fait sourire le Français un an plus tard au moment de retrouver l'Australien sur le gazon londonien.
Dans la foulée de sa victoire incroyable, il a confirmé son talent en dominant Rafael Nadal, alors N.1 mondial, en huitième de finale deux matches plus tard. 144e mondial il y a un an, Kyrgios est désormais dans le Top 30, après un nouveau quart de finale joué à Melbourne et une finale disputée à Estoril... face à Gasquet, décidemment jamais loin de ses moments importants. Où serait-il aujourd'hui s'il avait perdu ce match face à lui ? La question reste posée.

Nick Kyrgios

Crédit: Reuters

Wimbledon
Gasquet fait son retour en seconde semaine
03/07/2015 À 14:09
Wimbledon
Gasquet n'a pas eu le temps de souffrir de la chaleur
01/07/2015 À 12:01