Getty Images

Wawrinka cale sur le géant Opelka

Wawrinka cale sur le géant Opelka
Par Eurosport

Le 03/07/2019 à 15:32Mis à jour Le 03/07/2019 à 17:03

WIMBLEDON - Stan Wawrinka n'a pas survécu au grand serveur américain Reilly Opelka. Le Suisse s'est incliné en cinq sets (7-5, 3-6, 4-6, 6-4, 8-6) mercredi au 2e tour. Voilà une nouvelle tête qui tombe dans ce haut du tableau de plus en plus dévasté. Opelka atteint de son côté pour la première fois de sa carrière les 16es de finale d'un tournoi du Grand Chelem.

Ce n'était pas un cadeau et Stan Wawrinka le savait. Mais être prévenu du danger ne l'écarte pas pour autant. Face au gros serveur qu'est Reilly Opelka, le Suisse s'attendait à une partie compliquée. Elle l'a été et, après cinq sets et trois heures et quart de lutte, il a fini par plier (7-5, 3-6, 4-6, 6-4, 8-6). Wimbledon ne sourit décidément pas à l'ancien numéro 3 mondial, qui n'a pas réussi à dépasser le deuxième tour au cours des quatre dernières éditions.

Il n'a pourtant pas manqué grand-chose à Wawrinka dans ce match où il aura mené deux sets à un, avant de bénéficier d'une petite ouverture en toute fin de rencontre. Condamné à courir après le score dans le dernier set, le Vaudois a tenté de bousculer Opelka sur sa mise en jeu. A 6-6, il a même bénéficié d'une balle de break, écarté d'une grosse première balle par l'Américain. Le coup était passé près et, comme souvent dans ces circonstances, le jeu de service suivant a été fatal à Wawrinka. Mené 0-40, il a écarté une balle de match, mais pas plus.

" Je me sens bien ici, j'adore la tradition que l'on ressent partout "

Dans cette rencontre au couteau, les deux joueurs ont eu beaucoup de mal à prendre le service de l'autre. Stan Wawrinka n'a ainsi converti que deux balles de break sur douze, et Reilly Opelka trois sur dix. Mais dans les deux dernières manches, l'Américain a su se montrer opportuniste quand il le fallait. Au-delà de son service, le géant (2,13m) du Michigan est également plutôt mobile pour sa taille et on le sent à l'aise dans ses déplacements sur gazon.

Qualifié pour la première fois de sa carrière au troisième tour d'un tournoi du Grand Chelem, il pourrait continuer à faire du grabuge dans ce haut de tableau où les têtes tombent les unes après les autres depuis trois jours. "Je me sens bien ici, j'adore la tradition que l'on ressent partout et j'aime la sensation du jeu sur herbe", a confié Reilly Opelka à sa sortie du court. Pour une place en huitièmes de finale, il retrouvera un autre énorme serveur du circuit, Milos Raonic, finaliste à Wimbledon en 2016, qui a dominé le Néerlandais Robin Haase (7-6, 7-5, 7-6).

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0