Getty Images

Tsonga, Simon et Barrère bien lancés, Mannarino stoppé par Cilic

Tsonga, Simon et Barrère bien lancés, Mannarino stoppé par Cilic
Par Eurosport

Le 02/07/2019 à 21:52

WIMBLEDON - Jo-Wilfried Tsonga s'est qualifié mardi pour le 2e tour au terme d'un match très étrange qui va faire parler. Opposé à un Bernard Tomic, le Français s'est imposé en trois sets et moins d'une heure (6-2, 6-1, 6-4, en 58 minutes). Gilles Simon et Grégoire Barrère se sont également qualifiés. Adrian Mannarino a dû, lui, céder face à Marin Cilic en fin de journée (7-6, 7-6, 6-3).

Tsonga (très expéditif)

Voilà qui n'est pas commun. Jo-Wilfried Tsonga a réussi à remporter un match de Grand Chelem en... moins d'une heure, sans abandon de son adversaire. Si Bernard Tomic n'a pas abandonné, l'Australien, visiblement assez peu concerné par son match, a toutefois très vite renoncé dans cette rencontre à sens unique, pliée en 58 minutes par le Français : 6-2, 6-1, 6-4. Impérial au service, Tsonga n'a perdu que neuf points sur sa mise en jeu et n'a pas concédé une seule balle de break.

L'entame de tournoi idéale en somme pour l'ancien demi-finaliste du tournoi, qui a montré quelques belles choses lors des tournois de préparation, passant notamment tout près d'un exploit face à Roger Federer à Halle. Tsonga affrontera au prochain tour le vainqueur du match entre Denis Shapovalov (29e) et le Lituanien Ricardas Berankis (77e). Eloigné des courts pendant de longs mois en 2018, chaque victoire lui sert par ailleurs de bonus au classement, où il pointe actuellement au 72e rang après avoir débuté l'année au-delà de la 250e place à l'ATP.

Simon prend sa revanche

Gilles Simon confirme sa bonne forme du moment sur gazon. Le Niçois a bien entamé son tournoi mardi à Londres, ne cédant pas le moindre set (7-6, 6-3, 6-2) face à un Italien qui lui avait causé bien des soucis voici quelques semaines du côté de la Porte d’Auteuil. Battu au 2e tour à Roland-Garros, le Français a pris une douce revanche sur une surface qui lui réussit bien cette saison. Il affrontera Tennys Sandgren, vainqueur de Yuichi Uchiyama (3-6, 6-2, 6-4, 6-3), au 2e tour, une semaine après avoir battu l'Américain à Eastbourne.

Mais ce match n’a pas été, pour autant, une partie de plaisir pour le Tricolore. Breaké d’entrée, il a repris l’avantage avant de se faire rejoindre alors qu’il servait pour le premier set. Mais c’est finalement lui qui a eu le dernier mot au bout du tie-break remporté 9 points à 7 après 1h18 de jeu. Une fois devant, Simon a contrôlé les débats sereinement dans les deux manches suivantes, frappant 30 coups gagnants au total.

Première pour Barrère

Pour la première fois de sa carrière, Grégoire Barrère a remporté un match dans le grand tableau de Wimbledon. Le Français, 116e joueur mondial et issu des qualifications, a pris le meilleur sur le Kazakhstanais Alexander Bublik, 82e à l’ATP, en quatre manches (3-6, 6-4, 6-3, 6-3) et moins de deux heures de jeu sur le gazon anglais.

Barrère n’avait pourtant pas pris le meilleur des départs, abandonnant le premier set. Mais il a montré qu’il avait de la ressource, comme lors de son dernier match de qualifications à Roehampton la semaine dernière. Il a été bien plus régulier, ne commettant que 19 fautes directes, soit la moitié du total de son adversaire. Il a également bien exploité la seconde balle de Bublik qui n’a remporté qu’un tiers des points derrière. Au 2e tour, il retrouvera Lucas Pouille, tombeur de Richard Gasquet.

Mannarino tombe avec les honneurs

Adrian Mannarino avait, de son côté, une mission bien ardue. Et la marche a été trop haute pour lui face à Marin Cilic en fin de journée. Le Croate, tête de série numéro 13 et finaliste au All England Club voici deux ans, l'a emporté en trois sets (7-6, 7-6, 6-3) et un peu moins de trois heures de combat. Mais le Français aura peut-être quelques regrets, lui qui a eu des balles pour remporter les deux premières manches.

Il a eu une occasion dans le premier tie-break, finalement cédé 8 points à 6. Puis, Cilic a semblé lancé : il a fait le break, a obtenu des balles de deux sets à rien sur le service adverse à 5-3, puis sur son engagement à 5-4, avant de se faire une grosse frayeur. Mannarino a ainsi refait son retard et a même obtenu une balle de deuxième break consécutif à 6-5 pour remettre les compteurs à zéro. Mais le Croate a tenu et a élevé son niveau dans le deuxième jeu décisif. Un coup dur pour le gaucher tricolore qui a lâché prise dans le troisième acte. Au 2e tour, Cilic affrontera le Portugais Joao Sousa.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0