Getty Images

Caroline Garcia en demi-finale du Masters après la victoire de Elina Svitolina

Bravo Garcia et merci Svitolina !

Le 27/10/2017 à 14:52Mis à jour Le 27/10/2017 à 15:44

C'est l'excellente nouvelle du jour : Elina Svitolina a battu Simona Halep en deux manches 6-3, 6-4), vendredi à Singapour. Sa victoire envoie Garcia en demi-finale du Masters féminin. La Française, vainqueur de Caroline Wozniacki plus tôt, défiera Venus Williams samedi. Une première pour le tennis féminin tricolore depuis onze ans et Amélie Mauresmo.

Le sport individuel a ceci de particulier qu'il vous oblige parfois à compter sur les autres. Même quand on fait sa part du travail. Caroline Garcia a vécu cette drôle d'expérience, vendredi à Singapour. Après avoir brillamment battu Caroline Wozniacki lors de son dernier match de poules, la Française a dû patienter deux bonnes heures pour savoir si c'était bon. Pour savoir si le dernier carré s'ouvrait à elle. Grâce à Elina Svitolina.

Sa patience (forcée) a été récompensée puisque l'Ukrainienne s'est imposée face à la numéro 1 mondiale, Simona Halep. Reine des occasions ratées, la Roumaine est passée à côté de son dernier match de poules alors que Svitolina n'avait rien à gagner. Elle a fait le job et s'est imposée en deux manches (6-3, 6-4), renvoyant Halep à ses chères études et en vacances.

Caroline Garcia lors du Masters féminin à Singapour

Caroline Garcia lors du Masters féminin à SingapourGetty Images

Supérieure en puissance et plus relâchée dans ses coups, Svitolina a nettement dominé la première manche après avoir breaké son adversaire dès son premier jeu de service (2-0). Halep a donné l'impression pendant quelques minutes de se libérer de la pression en début de seconde manche (2-0) mais Svitolina a repris l'ascendant, pour le plus grand bonheur de la Française.

Une belle face à Venus

Samedi, pas de Hénin en face. Mais une autre grande dame du jeu, puisque elle défiera Venus Williams. L'Américaine, 37 ans, a déjà croisé la route de Caroline Garcia à deux reprises. Il y a trois ans. Le bilan ? 1-1. Balle au centre. La belle s'annonce magnifique.

0
0