Cori Gauff est décidément un phénomène de précocité. A tout juste 15 ans et 7 mois, l’Américaine a ouvert son palmarès sur le circuit WTA à Linz face à Jelena Ostapenko (6-3, 1-6, 6-2), dimanche en 1h39 de jeu. Déjà assurée de figurer dans le top 100 lundi prochain lorsqu’elle a atteint les quarts de finale en Autriche, elle bondit même de 39 places, s’installant au 71e rang mondial grâce à ce premier trophée.

La saison 2019 restera celle de l’éclosion au plus haut niveau du tennis féminin d’une adolescente prodige. Après avoir marqué l’histoire du jeu à Wimbledon en devenant la plus jeune joueuse de l’ère Open en deuxième semaine sur le gazon anglais après être sortie des qualifications, Cori Gauff a encore créé l’événement en Autriche à l’issue d’une semaine inoubliable pour elle. Eliminée au 2e tour des qualifications puis repêchée, elle n’aurait pas pu mieux saisir sa seconde chance. Et à l’image de son ultime recours au "hawk-eye" sur balle de match, elle a fait preuve d’un sang-froid, d’une lucidité et d’une maturité bluffants pour son jeune âge en finale.

Roland-Garros
Ostapenko retrouve ses sensations à Roland et c'est Pliskova qui en fait les frais
01/10/2020 À 10:17

15 ans mais une victoire de vieille briscarde : comment Gauff a gagné son premier titre

Gauff plus solide mentalement

Dominatrice dans le premier set, puis en grande difficulté dans le deuxième, "Coco", comme elle aime être surnommée, a su renverser la dynamique en début de troisième acte. Elle a ainsi fait le break d’entrée sur une décision arbitrale contestable qui a fait sortir de son match Jelena Ostapenko. Sur une balle très longue de l’Américaine, l’arbitre a corrigé l’annonce initiale et a estimé que la Lettonne n’avait pas été gênée au moment de frapper son coup.

Folle de rage, Ostapenko a alors pris un avertissement pour ses contestations et est sortie de son match, laissant Gauff prendre le large (6-3, 1-6, 5-0). Plutôt réceptive jusqu’alors au coaching de Marion Bartoli qui l’exhortait à "faire courir" son adversaire et à "se battre jusqu’au dernier point", la Lettonne a finalement perdu le fil. Du haut de ses 15 ans, Gauff s’est montrée beaucoup plus stable émotionnellement, concluant la partie sur un dernier break. Et ce premier titre pourrait bien en appeler d’autres rapidement si elle poursuit sa progression fulgurante.

WTA Rome
Muguruza sort Gauff au terme d'un beau combat
17/09/2020 À 14:04
WTA Saint-Pétersbourg
Cornet et Dodin à la fête
12/02/2020 À 14:50